Review Pilot – Charmed (2018) : on continue ou pas ?

C’est le dimanche 14 octobre dernier sur The CW que sont revenues sur nos petits écrans les sœurs sorcières de Charmed… Enfin presque. En effet, la série a eu droit, 20 ans après ses débuts, à un remake avec un casting, des personnages et une histoire bien différents de la version d’origine. A l’annonce de cette nouvelle, les fans de la première heure de Charmed n’ont pas vu d’un très bon oeil cet énième remake, si bien que beaucoup ont préféré boycotter la série et ne pas la regarder. Dans cette nouvelle version, nous ne suivons plus les sœurs Halliwell, mais les sœurs Vera/Vaughn : la plus jeune, Maggie, l’équivalent de Phoebe, est jouée par Sarah Jeffery ; l’aînée, Macy, l’équivalent de Prue, est incarnée par Madeleine Mantock ; et enfin la sœur du milieu, Mel, l’équivalent de Piper, est interprétée par Melonie Diaz. Ainsi, nous avons un trio de “M”, et non plus de “P”. Finalement, était-ce une bonne idée de produire ce remake ?

Attention, spoilers !

Le déclencheur de l’histoire est le même que dans la version originale (trois sœurs découvre qu’elles sont dotées de pouvoirs magiques lorsque leur mère décède), le Pouvoir des Trois est bel et bien présent, les Êtres de Lumière également, ainsi que le Livre des Ombres, même la maison est identique ! Cependant, difficile de ne pas ressentir un certain vide en regardant cette nouvelle version de Charmed, sensation probablement due à la nostalgie de la fin des années 90. La trame principale de l’histoire semble creuse et manque totalement de subtilité, contrairement à la version originale, qui a su nous captiver dès son premier épisode. En effet, rien que pour ce premier épisode, l’analogie entre le la magie blanche du Pouvoir des Trois et le féminisme du XXIe siècle devient plutôt grossière, voire gênante, quand on voit le professeur abusif (il est accusé d’avoir violenté des femmes) se transformer littéralement en démon.

Malgré tout, on ne peut qu’applaudir l’effort fait sur l’écriture des trois personnages principaux, qui sont forts et plus complexes qu’ils n’y paraissent. Il est indéniable que les scénaristes ont su faire du neuf avec du vieux, même si tout n’est pas parfait. D’abord, visuellement, les effets spéciaux, bien qu’imparfaits, sont bien plus réalistes (ce qui n’est pas étonnant, puisque 20 ans séparent les deux versions !), à commencer par le démon de glace à la fin de l’épisode. Ensuite, sur le fond, la série nous offre un aspect réellement engagé, aussi bien pour l’équité homme-femme que avec la représentation de minorités (notamment LGBT+ et ethniques). Enfin, bien que les trois personnages aient les mêmes pouvoirs que dans la série d’origine, leurs personnalités sont bel et bien différentes de Prue, Piper et Phoebe, tout comme Harry (Rupert Evans) est bien différent de Leo en tant qu’Être de Lumière. Ce dernier nous fait d’ailleurs d’avantage penser à Giles de Buffy contre les vampires qu’à Leo, sûrement à cause de l’accent britannique…

En conclusion, malgré le tollé que s’est pris la série avant même son lancement, le nouveau Charmed est bien moins catastrophique que ce que nous attendions, notamment grâce à son écriture dans l’ère du temps, à défaut d’être subtile. Si les personnages manquent pour le moment d’alchimie, ils sont plutôt intéressants et méritent qu’on continue la série, juste pour voir l’évolution de la série.

Xanda

Xanda

25 ans, passionnée par les séries, Harry Potter, la lecture, les Funko Pop et Pokémon. Me dirige très facilement vers des séries appartenant aux genres fantastique/super-héro, science-fiction et drame. Souvent du mal à me lancer dans les séries à fort succès (Game of Thrones, The Walking Dead ou Breaking Bad). Complètement fan de Veronica Mars, Skins, The O.C., Bates Motel, How To Get Away With Murder et Gotham.

2 pensées sur “Review Pilot – Charmed (2018) : on continue ou pas ?

  • 21 octobre 2018 à 12 h 03 min
    Permalink

    Simple question au passage pour Xanda avant le commentaire: passionnée de Pokémon, GO? Ou les jeux et la franchise depuis leurs débuts, parce que Go n’est qu’une application sans fond pour les accros aux smartphones, et se qualifier de passionné de pokémon quand on ne joue qu’à GO est insultant. Mais chacun son truc.

    Pour la critique, je doute que quiconque de sensé puisse ne pas voir que cette série n’est qu’une purge féministe, qui se veut dans l’ère du temps après le scandale weinstein et la “mode” metoo. Tout n’est que pale copie d’éléments sucés dans d’autres shows et films, sous couvert d’une renommée apportée par la série originale.

    Les actrices ici jouent des personnages tellement caricaturaux qu’on a plus l’impression de voir un recrutement pour les femen et une campagne pour les droits des minorités ethniques qu’un vrai show avec des sorcières censé apporter du divertissement et du mystère entouré de magie.

    De plus, si le show se voulait respectueux de charmed, il aurait pu conserver les fondamentaux en respectant le pré-établi, plutôt que voler l’histoire développée par la franchise en changeant juste les actrices et les noms pour du sang neuf qui colle avec la génération “je sais tout mieux que tout le monde mais j’ai aucune expérience dans quoi que ce soit”. Non mais bon, ce n’est pas pour rien qu’on trouve plus mature les personnages d’anciennes séries.

    Aussi, dans charmed, c’est la grand-mère qui est morte, et non la mère. L’être de lumière n’a rien à voir avec un superviseur, d’où ma critique acerbe sur le copié / collé.

    Soit un show rend hommage à un autre, par des clins d’oeils, des guests ou autre, soit il font une réelle suite. Mais ce spectacle actuel des “femmes toutes victimes”, des “hommes tous des porcs”, des minorités jamais en tête d’affiche est devenu tellement affligeant qu’au final le show est censé raconter une histoire de sorcières mais raconte les mésaventures des victimes silencieuses, ce qui n’est pas le but d’un show comme charmed.

    Après quoi, on aura un show basé en Suède avec tous les acteurs blacks? Je ne pense pas qu’un show sur black panther avec un acteur blanc passerait… Si la majorité de la population ethnique est caucasienne dans le lieu de la série, je ne saisis pas en quoi c’est préjudiciable d’avoir la majorité des acteurs caucasiens.

    A votre avis, quand ils ont voulu lancé le reboot de charmed, ils ont fait un casting basé sur des actrices qui jouent des sorcières? Non. Ils ont fait un casting sur des actrices ayant en premier lieu des attributs physiques d’ethnie variée comme point de référence. Le personnage en lui même est écrit tel quel.

    Bref, pour moi, un show qui se targue de raconter l’histoire de sorcières mais en réalité n’est qu’un prétexte à une révolution en marche ne devrait pas prétendre autre chose.

  • 17 octobre 2018 à 18 h 27 min
    Permalink

    je ne sais pas quels seront les commentaires suivants, pour ma part c’est une grosse déception, ils ont infantilisé notre série, bien loin d’arriver à la hauteur de nos actrices qui ont fait de Charmed une série tant aimé…on a du mal à rentrer dans la série ou j’ai eu du mal à rentrer dans la série, humouriser les personnages, Une sororité qui fait de nos soeurs une série pour un jeune public…Notre vrai Charmed était dans un monde adulte, dommage de faire des reboot de tout…il est parfois sage de laisser le côté culte d’une série…je suis impatient de lire d’autres commentaires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.