Review Pilot – Castle Rock : on continue ou pas ?

Castle Rock, c’est la nouvelle série diffusée sur la plateforme de streaming Hulu inspirée de l’univers de Stephen King et produite par ce dernier aux côtés de J.J. Abrams. Concrètement, la série nous plonge dans une petite ville du Maine, Castle Rock, une ville étrange dans laquelle la mort semble omniprésente. Présente dans plus d’une dizaine d’œuvres de King, cette ville héberge plusieurs personnages tout droit sortis de ses livres…

Ce n’est pas un secret, les adaptations de Stephen King font rarement l’unanimité. En effet, ses œuvres semblent difficiles à adapter, et, à part quelques exceptions, ce qui en ressort est souvent décevant. Toutefois, en ce qui concerne Castle Rock, savoir que Stephen King lui même est aux manettes du show est rassurant, et ce premier épisode est vraiment prometteur. Immédiatement plongés dans l’univers sombre et angoissant de King, cet épisode reste mystérieux tout en plantant un décors d’ores et déjà solide. Le plus important est là : nous avons une ambiance sombre, glauque et pesante. Les fans de King reconnaîtrons immédiatement cette atmosphère si particulière, qui est même devenue un modèle en matière d’horreur et d’épouvante. Tout est calibré afin que nous nous sentions dans une œuvre de l’auteur, et c’est un bon début.

Ce premier épisode prend le temps de présenter la ville, et certains de ses personnages. Il introduit notamment un étrange prisonnier (Bill Skarsgard), retrouvé dans les sous-sols de la prison. Personne ne sait qui il est, pourquoi il s’est retrouvé là, et il ne semble pas vouloir parler. Sera ensuite présenté Henry (André Holland), un avocat appelé afin de défendre le “gosse”. Henry n’est pas étranger à Castle Rock puisqu’il y a grandi et que sa mère (Sissy Spacek) y vit toujours bien qu’il ne l’ai plus vu depuis des années après avoir quitter la ville. Quand Henry arrive en ville, il se heurte à des personnages étranges, butés, et clairement pas heureux de le savoir de retour…

Le show soulève déjà plusieurs problématiques. Quel est le passif d’Henry avec Castle Rock ? Qui est ce prisonnier, et surtout, que veut-il ? Va-t-on en apprendre plus sur les habitants de Castle Rock ? Avec un épisode d’une heure, le premier épisode ne nous apprends pas grand chose, mais présente tout de même des bases solides. Il intrigue et est accessible aussi bien aux fans de l’univers de Stephen King qu’aux novices. Il n’est pas nécessaire de connaître les œuvres dont s’inspirent la série pour la comprendre ou même l’affectionner. Toutefois, nous apprécierons la présence d’un casting qui n’est pas étranger aux codes de King. Par exemple, Sissy Spacek était l’interprète de la première Carrie et Bill Skarsgard a récemment joué dans la dernière adaptation de Ça. Ce sont deux figures qui ne manqueront pas de faire tiquer les plus accros !

Pour conclure, même si ce premier épisode reste très vague, il pose des bases solides. Accessible à tous, fans et curieux, le pilote est une réussite ! L’ambiance si délicate et ténébreuse de Stephen King est parfaitement représentée à l’écran et l’intrigue intéresse déjà. Bref, nous continuons bien sûr !

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.