Review Pilot – Breeders : on continue ou pas ?

Diffusée par FX aux Etats-Unis il y a quelques mois seulement, c’est sur Canal+ que vous pouvez découvrir Breeders depuis le 22 juin dernier. Composée de 10 épisodes d’une vingtaine de minutes, ce nouveau show, porté par Martin Freeman et Daisy Haggard raconte l’histoire de deux parents, Paul et Ally dans leur vie familiale mais plus particulièrement dans leur vie de parents de deux enfants. Alors, après avoir regardé ce premier épisode, Breeders : on continue, ou pas ?

La vie de parent peu édulcorée
Dès le début de l’épisode, on comprend le thème que va aborder Breeders dans cette première saison, avec un père qui, tentant comme il peut de travailler malgré le bruit que fait ses enfants, monte à l’étage de sa maison pour leur crier dessus de manière peu orthodoxe. Oui, Breeders est une série assez grossière mais elle montre bien des parents complètement à bout alors qu’ils essaient désespérant une nuit de faire dormir leurs enfants qui semblent peu disposés à aller se coucher. Comme Paul le dit si bien pendant l’épisode, il aime ses enfants de tout son coeur et serait prêt à tout pour eux, mais cela ne les empêche pas de parfois le mettre hors de lui et c’est exactement ce qui se passe avec ce père de famille qui, pourtant, adore les enfants et avait hâte de devenir père.

Review Pilot – Breeders : on continue ou pas ?

Il est important de souligner l’humour qui se dégage de ce premier épisode : tout d’abord, le comique de situation, représenté quand Paul se retrouve enfermé dehors en pleine nuit car il a été demander à deux hommes dans la rue de se taire pour éviter que ceux-ci ne réveillent ses enfants enfin endormis ; ou encore lorsque Ally pense que son mari a tué ses enfants le lendemain matin et que celui-ci se retrouve embarqué par la police. Il s’agit d’un enchainement de situations comiques qui sont drôles et qui font de ce pilot de Breeders un épisode agréable à regarder, qui vous fera marrer. L’obsession de Luke, le fils du couple, pour les incendies est également assez drôle car elle montre à quel point les enfants peuvent avoir réactions et des peurs inattendues qui peuvent les obséder et leur gâcher autant leur vie à eux qu’à celle de leurs parents.

En plus de l’humour, ce premier épisode est très bien structuré : nous arrivons à suivre cette nuit insupportable dans la vie du couple, tout en comprenant leur passé et leurs caractères, même si ce premier épisode est peut-être un peu plus centré sur le personnage de Paul. Nous comprenons que Paul est un homme de nature calme et patiente de base, ce qui accentue ses accès de colère envers ses enfants afin de nous montrer que l’homme est à bout.

Review Pilot – Breeders : on continue ou pas ?

Parents ou non, Breeders s’adresse à une large cible de spectateurs avec son humour tranchant et un casting assez convainquant aux premiers abords. Nous sommes curieux de savoir comment la série va continuer à aborder le sujet de la parentalité et de la relation parents/enfants au sein d’une famille mais également la relation d’un couple après avoir eu des enfants. Nous, on continue !

lovebug

lovebug

Hello, ici Marie, geek à plein temps ! Je bosse dans la communication digitale et je passe beaucoup (trop) de temps à regarder des séries en tout genre. Passionnée d'histoire et de culture américaine et britannique, je regarde surtout des séries anglophones et en VO s'il vous plait ! J'aime un peu de tout : séries historiques, Marvel, drama, comédies, fantastiques et science fiction, horreur.. Je suis quelqu'un qui aime ne pas faire comme les autres. Games of Thrones par exemple ? Pas vu un seul épisode de ma vie. Nope, pas un seul !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.