Review Pilot – A.P. Bio : on continue ou pas ?

En ce début de mois, NBC lançait sa nouvelle comédie A.P. Bio. La série, écrite par Mike O’Brien du Saturday Night Live met en vedette Glenn Howerton (It’s Always Sunny in Philadelphia) dans le rôle d’un professeur déjanté.

Jack est un professeur de philosophie à Harvard qui se retrouve à enseigner la biologie dans un lycée de Toledo, dans l’Ohio. Indéniablement frustré, il n’a pas la moindre intention de faire classe à ses élèves et préfère partager avec eux son désir de vengeance envers celui qui lui a pris son poste à l’université. Ainsi, il se pavane en survêtement, tiens des propos inappropriés et demande à ses étudiants de l’aider à faire tomber son ennemi juré. À première vue, le concept parait plutôt banal et promettais une série légère ; le guilty pleasure pour rire un peu.

Cependant A.P. Bio prend des dimensions qui vont au delà de la comédie, en abordant des thèmes comme le harcèlement scolaire et les failles du système éducatif. Bien qu’exécrable, Jack à tous les droits et à chaque fois qu’il se fait sermonner par le proviseur, il s’en tire à merveille. Pourquoi ? Il possède le CV le plus prestigieux de l’équipe enseignante, ce qui fait de lui un atout pour la réputation de l’établissement. Là où la série fait fausse route, c’est dans cet abus de pouvoir un peu trop présent et les propos parfois vraiment limite tenus par Jack ou les autres protagonistes. Attention, l’humour de la série est assez particulier et si certains passages sont amusants, d’autres paraissent lourds voire incorrects. Par exemple, les blagues sexistes qui foisonnent dans le premier épisode ne font rire personne, et voir une des élèves tenir des propos scabreux car son professeur lui en a donné la consigne est carrément dérangeant. Toutefois, on peut penser que le parti pris de la série est l’auto-dérision, et que ces blagues sont volontairement choquantes et pas censées nous faire rire. Du moins, on l’espère. Ce qu’on ne peut pas enlever à A.P. Bio, c’est sans conteste son casting. En effet, les acteurs sont tous talentueux et nous ne parlons pas seulement de Glenn Howerton et Patton Oswalt.

En conclusion, un seul épisode ne suffit pas à se faire un avis sur A.P. Bio et nous allons regarder les prochains pour voir si la série évolue positivement. Sur le papier, elle ne manque pas de potentiel, mais nous espérons que les prochains épisodes seront plus réfléchis.

 

AlixFelicis

AlixFelicis

Plongée dans l'univers des séries dès l'enfance avec Buffy puis Charmed, j'ai des goûts très éclectiques : je peux tout aussi bien regarder une série à thème politique que fantasy. Les séries sont importantes à mes yeux car elles ouvrent une fenêtre sur des situations qui font souvent écho à notre expérience personnelle et je me surprend souvent à m'identifier aux personnages. J'aime quand un épisode me pousse à la réflexion, quand il me surprend. J'apprécie également me plonger dans un bon livre ou regarder des films, je suis d'ailleurs une incorrigible potterhead. En dehors de ça je suis très créative, j'aime dessiner, peindre, faire de la photographie et j'étudie l'anglais, en particulier l'aire Nord-Américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.