Ragnarök : l’avis de la rédac’ sur la saison 1 !

Mise en ligne sur Netflix le 31 janvier dernier, Ragnarök est la première série originale Netflix norvégienne. Vendue comme une série dédiée à la mythologie, le show norvégien raconte l’histoire de Magne (David Stakston) et Lauritz (Jonas Strand Gravli), deux frères de retour dans leur petite ville natale où des choses étranges se déroulent. Alors, après avoir vu cette première saison, qu’en a pensé la rédac’ ?

**Attention, cet article contient des spoilers**

Ragnarok : l'avis de la rédac' sur la saison 1 !
Episode 1, « New Boy »
  • La mythologie nordique, beaucoup peu présente

Lorsqu’on commence Ragnarök, on s’attend à une série épique sur la mythologie nordique. Malheureusement, c’est très loin d’être le cas. Si on comprend très rapidement que Magne s’est vu doté de pouvoirs au début de la série quand il rencontre la dame à l’entrée de la ville, et si la famille « maîtresse » de la ville composée de Ran (Synnøve Macody Lund), Vidar (Gísli Örn Garðarsson) et leurs deux enfants, Fjor (Herman Tømmeraas) and Saxa (Theresa Frostad Eggesbø) descend des géants dans la mythologie nordique, nous n’en savons pas beaucoup plus que ça. On comprend qu’ils sont les ennemis de Thor ou encore qu’ils ont quelque chose à voir avec la mort du père de Magne, mais jamais on nous explique clairement le lien entre Thor et Magne ou encore quoi que ce soit d’autre lié au côté mythologique de l’univers dans lequel se déroule la série. Au lieu de cela, la série se concentre beaucoup plus sur d’autres thèmes et sur les problèmes d’adolescents que rencontrent les protagonistes. Si on continue à regarder, c’est principalement dans l’espoir d’en savoir plus et nous nous sentons un peu frustrés lorsque la fin de la saison approche et que nous avons l’impression de ne rien avoir appris de concret. Une des dernières scènes, qui est un combat entre Magne et Vidar, aurait pu être épique mais elle s’est finalement résolue beaucoup trop rapidement et facilement.

Ragnarok : l'avis de la rédac' sur la saison 1 !
Episode 2, « 541 Meters »
  • L’écologie, au coeur de la série

Si elle ne s’attarde pas assez sur le côté mythologique de son histoire, une chose est sûre, Ragnarök est une série qui parle de sujets actuels. En effet, l’écologie est la thématique principale du show, devant tout le reste et sans conteste. Dès le premier épisode, c’est le personnage de Isolde (Ylva Bjørkaas Thedin), une militante écologiste qui n’hésite pas à exposer les pratiques douteuses de l’entreprise de Vidar qui ont un impact négatif sur la petite ville de Edda où se déroule l’histoire. Les personnages mettront alors en avant le problème de la fonte des glaces et du choix des habitants de fermer les yeux sur ces pratiques qui détruisent la ville, mais également la planète à plus grande échelle. Si l’initiative d’avoir un sujet de ce genre dans cette série est une très bonne idée, il aurait été probablement préférable que cette intrigue soit relayée au second plan au lieu d’être l’intrigue principale.

Ragnarok
Episode 6, « Yes, we love this country »

Sans surprise, les paysages que l’ont découvre dans la série sont magnifiques, avec des plans à couper le souffle qui donneront probablement envie à beaucoup de monde d’aller visiter la Norvège. Une bonne chose pour le tourisme dans ce pays du Nord qui peut en mettre plein la vue au reste du monde.

Si l’histoire de Ragnarök avait beaucoup de potentiel, nous avons été déçus que la mythologie nordique soit si peu développée et expliquée dans cette première saison. Nous espérons que la série développera cet aspect de manière plus approfondie si elle se voit renouvelée pour une seconde saison. Notre note: 3/5.

lovebug

lovebug

Hello, ici Marie, geek à plein temps ! Je bosse dans la communication digitale et je passe beaucoup (trop) de temps à regarder des séries en tout genre. Passionnée d'histoire et de culture américaine et britannique, je regarde surtout des séries anglophones et en VO s'il vous plait ! J'aime un peu de tout : séries historiques, Marvel, drama, comédies, fantastiques et science fiction, horreur.. Je suis quelqu'un qui aime ne pas faire comme les autres. Games of Thrones par exemple ? Pas vu un seul épisode de ma vie. Nope, pas un seul !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.