Poldark : l’avis de la rédac sur le 3×09 + Bilan de la saison

La troisième saison de Poldark s’est achevée dimanche soir sur la BBC avec un neuvième épisode riche en rebondissement. On vous raconte tout et on vous donne notre avis global sur la saison !

Ce neuvième et dernier épisode de la saison marque une véritable séparation entre Ross (Aidan Turner) et Demelza (Eleanor Tomlinson), le couple ne se comprend plus. Alors que Demelza est toujours courtisée par Hugh Armitage (Josh Whitehouse) et s’inquiète pour son frère Drake (Harry Richardson) qui est obligé d’abandonner son nouveau métier de forgeron, Ross est bien plus occupé à former des hommes pour protéger la côte d’une probable invasion française. Demelza aimerait que Ross se batte pour ses idées, plutôt que de mener de petits combats qui semblent bien inutiles à ses yeux. Ross, bien évidemment, n’est pas de cet avis et refuse de se conduire en héros. Il prétend qu’il n’a jamais été un tel homme, que Demelza a beaucoup trop d’estime pour lui.
Demelza vient également à apprendre que Ross a échangé un baiser avec Elizabeth, ce qui ne fait que la pousser dans les bras de Hugh.

De son côté, les affaires vont mal pour Drake… Il semblerait que George (Jack Farthing) et ses hommes de main s’acharnent, le forçant à abandonner sa forge, allant même jusqu’à mettre le feu pour le forcer à fuir. Drake va alors décider de demander de l’aide à Elizabeth (Heida Reed), qui semble être la seule personne capable de raisonner son époux, malgré le doute qui s’est immiscé dans leur mariage après le décès de Tante Agatha (Caroline Blakiston). Apprendre la situation de Drake met Elizabeth hors d’elle, c’est la première fois que nous la voyons être aussi ferme avec George (et cela fait réellement plaisir de la voir enfin prendre une vraie décision et de ne pas accepter qu’on lui marche sur les pieds !)
Il semblerait donc que les jours heureux du couple soient bel et bien terminés… George a du souci à se faire. Elizabeth ouvre enfin les yeux sur son union avec George, leur mariage n’est qu’un mensonge et ils ne sont aucunement compatibles. L’acharnement de George envers Drake n’est qu’une représentation de sa haine pour Ross. Cet épisode nous offre une véritable avancée dans le développement du personnage d’Elizabeth, qui semble enfin prendre son destin en main après avoir été tant de fois passive face aux événements. Qu’elle rejette George pourrait d’ailleurs bien être un problème pour Demelza, puisqu’un rapprochement avec Ross pourrait en découler…
Drake se fait passer à tabac par les hommes de main de George, guidés par Tom Harry (Turlough Convery), ce qui décide enfin Ross à revoir son jugement.

Côté Morwenna (Ellise Chappell), elle se remet doucement de son accouchement, mais la peine d’avoir quitté Drake est toujours présente. Elle est enfin tranquille dans sa vie maritale grâce à sa sœur Rowella (Esme Coy), qui a pris en charge Whitworth (Christian Brassington). Mais la jeune femme est tombée enceinte et si elle essaie de trouver une manigance pour cacher la grossesse, grâce à un gentilhomme qui accepterait de l’épouser, Whitworth refuse de la laisse partir. Avide de pouvoir et extrêmement possessif et jaloux, il ne voit pas que cette solution serait pourtant la plus simple pour lui et sa réputation. Rowella parvient finalement à le manipuler, révélant à Morwenna par la même occasion la liaison qu’ils entretenaient. Morwenna décide enfin (!) de s’opposer à Whitworth, folle de rage. Elle va même jusqu’à menacer de tuer leur enfant s’il ose s’approcher d’elles.
Cette confrontation pourrait bien nous offrir un rapprochement entre Drake et Morwenna pour la prochaine saison, leur situation pourrait s’améliorer.

Cet épisode de Poldark nous offre une scène d’affrontement incroyable, entre Ross et ses amis qui ont signés pour protéger la côte, et toute une bande de villageois guidés par Tholly Tregrils (Sean Gilder) et Sam Carne (Tom York), bien décidés à s’en prendre aux Warleggan. Ross se souvient alors de tout ce que Demelza a pu lui dire, du rôle qu’il devrait prendre pour défendre la population qui en a besoin. Ross a bel et bien changé au fil des années. Il réalise alors que pour pouvoir faire changer les choses, il doit pouvoir prendre un siège à Westminster, devenir un membre du Parlement et qu’il n’aurait jamais du refuser la place qui lui a été offerte auparavant.

Globalement, cette troisième saison de Poldark s’inscrit dans le même schéma que la précédente. Ross n’en fait qu’à sa tête et nous avons de plus en plus de mal à comprendre ses décisions. Sa rivalité avec George ne cesse de croître, nous offrant de grandes scènes de joute verbale, mais cela reste parfois redondant. Cette saison a cependant été l’occasion pour nous de découvrir de nouveaux personnages, comme Morwenna, Drake, Sam, Whitworth.. des personnages qui ont apportés de nouveaux rebondissements à l’intrigue principale. Nous avons également eu l’occasion de découvrir de nouvelles facettes des personnalités des deux personnages féminins principaux, qui volent presque la vedette à George et Ross : Demelza, Elizabeth et les actrices qui les interprètent nous offrent de grandes scènes et nous permettent une meilleure avancée du scénario. Cette troisième saison était clairement beaucoup plus axée sur la psychologie des personnages. Alors qu’Elizabeth semble être totalement ralliée à George et va même jusqu’à mentir pour le manipuler, Demelza s’éloigne également de Ross pour se rapprocher de Hugh Armitage…

Cette saison de Poldark nous offre donc une plus grande profondeur pour certains personnages, alors que d’autres passent totalement au second plan. C’est le cas surtout pour Dwight (Luke Norris) et Caroline (Gabriella Wilde), qui ont pourtant leur importance au début de la saison avec l’emprisonnement de Dwight par les français, mais qui terminent en personnages totalement secondaires en fin de saison. Nous regrettons qu’ils n’aient pas une plus grande importance dans le scénario. Même chose pour Sam Carne : si Drake Carne a eu droit à plusieurs épisodes totalement dédiés à sa relation avec Morwenna, son frère est totalement délaissé par les scénaristes et on en viendrait parfois à oublier même qu’il existe s’il ne faisait pas de brèves apparitions en arrière-plan… Il revient plus vers le devant de la scène dans les deux derniers épisodes, mais cela n’est pas suffisant pour nous permettre de nous attacher ou de le comprendre pleinement.
Nous avons également perdu un personnage de taille pendant cette saison : Tante Agatha, qui ne nous offrira plus ses piques tranchantes et ses blagues à tout-va. Une fin tragique pour un personnage qui n’avait pas la langue dans sa poche, elle nous manquera beaucoup.

Poldark nous offre cependant de très belles scènes, soulignées par la musique de Anne Dudley qui monte un peu plus en puissance à chaque épisode qui passe. Nous retrouvons la marque de fabrique de la série avec une réalisation propre, des paysages à couper le souffler, des costumes et des décors magnifiques, le tout servi par une performance exceptionnelle des acteurs.

Retrouvez tous nos avis sur les épisodes de la saison.

Conclusion, cette saison 3 de Poldark est une très bonne saison, avec quelques défauts mais qui aura su nous tenir en haleine malgré tout. Attendre un an pour avoir la suite va être difficile… Notre note : 4/5

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 24 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j’ai beaucoup de mal avec les comédies. J’aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.