Poldark : l’avis de la rédac’ sur le 3×03

Le troisième épisode de la troisième saison de Poldark nous a offert moins de rebondissements que les deux premiers, mais nous ne pouvons pas nous attendre à des mariages, des naissances et des décès chaque semaine, sinon ce serait plutôt devenu une série comparable à Game of Thrones. Cette épisode s’est révélé être assez calme, mais l’intrigue a beaucoup avancée malgré tout.

Nous retrouvons Ross (Aidan Turner), parti en compagnie de Tholly Tregrils (Sean Gilder), un ancien ami de son père revenu dans les Cornouailles et qui a accepté de l’aider pour partir à la recherche d’informations sur son ami Dwight Ennis (Luke Norris), disparu en mer après être reparti sur son navire. Ce dernier s’est engagé dans la marine et n’était revenu que le temps de son mariage avec Caroline (Gabriella Wilde), un mariage encore gardé secret. Ses amis n’avaient plus aucune nouvelle de lui, et beaucoup d’anglais ont été fait prisonniers par les français…
Pendant que Ross part à la recherche de son ami, ou d’une quelconque information prouvant qu’il est encore en vie quelque part, fait prisonnier, Demelza (Eleanor Tomlinson) doit s’occuper seule de la maison, de la mine, et également de son frère Drake (Harry Richardson) qui vient lui tenir compagnie. Ce dernier décide d’ailleurs d’apprendre à lire, sans doute poussé par son désir de se rapprocher de Morwenna (Ellise Chappell), dotée d’une meilleure situation que lui. Les deux jeunes gens se rapprochent de plus en plus et les prochains épisodes pourraient nous offrir leur premier baiser, ce qui ne plaira sans doute à aucune de leurs famille. George (Jack Farthing), en apprenant que Geoffrey Charles et Morwenna passaient une bonne partie de leurs journées en compagnie de Drake, n’est absolument pas ravi… Il est persuadé que c’est Ross qui l’envoie pour monter les deux jeunes gens contre les Warleggan.
De son côté, George gagne encore plus de pouvoir en utilisant sa nouvelle place de magistrat pour faire régner l’ordre comme il l’entend. George semble être totalement aveugle face aux actes des autres personnages, seulement guidé par sa soif de pouvoir et son désir de battre Ross sur son propre terrain, alors que ce dernier est occupé à d’autres choses bien différentes. Elizabeth (Heida Reed), elle, prend une part de plus en plus importante dans l’intrigue, nous découvrons une nouvelle facette de sa personnalité dans cette saison, une personnalité qui semble s’étoffer de pus en plus à chaque épisode, elle est maintenant entièrement liguée contre Ross et lui en veut profondément. Elle est blessée par le comportement de ce dernier, à qui elle avait encore une fois accordé sa confiance pour finalement se retrouver de nouveau seule.

Un épisode qui nous apprend finalement que Dwight est bel et bien en vie, mais retenu prisonnier. Le faire sortir et revenir en Cornouailles auprès de sa jeune épouse et de ses amis ne sera donc pas facile. Un troisième épisode moins mouvementé que les deux premiers, et aux scènes parfois un peu longues. Cet épisode nous amène un nouvel aspect de l’intrigue avec la relation entre les anglais et les français, et le traitement des prisonniers par ces derniers. Nous affrontons également la première séparation géographique entre Ross et Demelza de cette saison, les quelques longueurs de l’épisodes y sont sans doute pour quelque chose : le duo est tellement intéressant quand ils évoluent ensemble que les voir avancer dans l’intrigue de manière séparée est déstabilisante. Mais ce troisième épisode permet tout de même une avancée dans les relations entre les personnages et une rivalité toujours aussi intense entre George et Ross, même si ce dernier n’y est pour rien. George est un personnage obsessionnel qui se monte la tête seul, persuadé que le monde entier se ligue contre lui. La suite promet des scènes intenses !

Prochain épisode le 2 juillet !

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 24 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j’ai beaucoup de mal avec les comédies. J’aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.