Paris etc… : l’avis de la rédac sur la saison 1 !

Canal + lançait fin Novembre Paris Etc, une série créée et réalisée par Zabou Breitman.

Notre avis sur cette première saison.

Femmes au bord de la crise de nerfs

Cinq femmes. Et Paris. Cinq façons d’être, de pleurer, de hurler de rire, de rater le bus, de serrer les dents, de jouir, de ne pas jouir, de boire trop, de grandir, de résister, de faire un enfant ou pas, de ne pas vouloir rentrer chez soi… Cinq façons d’aimer. Cinq héroïnes du quotidien qui traversent Paris, depuis la rentrée des classes jusqu’aux vacances de Noël.

Ainsi est présentée l’intrigue de cette nouvelle série. En somme, cinq portraits de femmes que tout oppose (ou pas), qui vont se croiser, s’aimer, s’engueuler, se confronter.

On prend alors plaisir à suivre les trajectoires souvent bancales et douteuses de ces cinq femmes, qui parviennent à nous faire rire.

Rien de nouveau sous le soleil télévisuel, tant sur le fond sur sur la forme. On suit avec plus ou moins de passion l’évolution (inégale) de ces cinq personnes, rythmées par d’excellents seconds rôles.

Une étudiante naïve paumée, une mère de famille névrosée, une trentenaire délaissée et paumée, une littéraire diplômée frustrée et une mère de femme indésirable au sein de sa famille qu’elle retrouve. Voici les cinq femmes que l’on suite durant 12 épisodes, avec plus ou moins d’intérêt.

Casting 4 étoiles

Finalement, la réussite de la série est d’avoir pu réunir un casting attrayant pour composer ces cinq femmes que tout oppose, qui finalement se ressemblent en ce qu’elles sont toutes à un tournant de leur vie.

Lou Roy-Lecolinnet, Valeria Bruni Tedeschi, Zabou Breitman, Naidra Ayadi et Anaïs Demoustier sont toutes convaincantes dans leurs rôles, campés avec justesse.

Les nombreux seconds rôles sont également savoureux et viennent relever la fadeur de certains moments sans saveur (Noemie Lvovsky, Denis Podalydès, Niels Schneider, Hippolythe Girardot…).

Tout ça pour ça  ? 

Paris Etc; est une série très frustrante en ce qu’avec les moyens mis en oeuvre, elle aurait pu, et devrait, être une réussite. Il n’en est rien car le développement des personnages et des situations est extrêmement inégal, de même que le dernier épisode, inutile, n’apporte que très peu de réponses.

Au lieu de célébrer Paris comme elle l’entend initialement, la série la renferme dans des stéréotypes et clichés de la vie bobo parisienne, finalement si propre à Canal +.

Si elle se laisse regarder, Paris Etc reste une déception, une frustration, voire un raté.

Points positifs

  • Le casting impeccable
  • Les seconds rôles
  • Bien filmé et mis en scène

Points négatifs

  • Trop d’intrigues restent en suspens ou sont bâclées
  • Une série pas à la hauteur de ses ambitions

Conclusion : Paris Etc est une relative déception – avec l’équipe et les moyens en place, la série aurait pu être beaucoup plus attrayante. Il en résulte 12 épisodes inégaux (dont le dernier totalement inutile), des personnages plus ou moins intéressants (voire certains insupportables, notamment Alison).

Note : 2;5/5

Theobald

Moi c’est Thibault, j’ai 24 ans et je suis autant passionné de séries que de films. Je passe le plus clair de mon temps libre à essayer d’être à jour entre les différentes sorties, et les différentes publications sur le sujet (sites, magasines, etc…). Concernant les séries, puisque c’est ici le sujet, je crois que la première que j’aie vraiment regardée assidûment et qui m’a fait plonger dans l’addiction était Buffy contre les Vampires, que je trouve d’ailleurs toujours très actuelle dans les thèmes très riches qu’elle a développés, et j’aime beaucoup le travail de Joss Whedon. Ensuite, même si je ne l’ai pas terminée et que le reboot ne m’intéresse pas, j’ai découvert le streaming et la VOSTFR à l’époque avec Prison Break, dont j’avais dévoré les deux premières saisons. Depuis, je pense avoir découvert des programmes de bien meilleure qualité, qui m’ont fait réaliser que la frontière entre les séries et le cinéma est parfois maigre : Les Soprano, Six Feet Under, Breaking Bad, Twin Peaks, Lost, Fargo, Friday Night Lights, mais aussi des séries plus légères comme Scrubs, Louie… Bref, la liste est longue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.