Orphan Black : L’avis de la rédac’ sur la saison 4 !

Diffusée simultanément sur BBC America et sur la chaîne canadienne Space, la saison 4 de la série Orphan Black s’est achevée ce jeudi 16 juin sur un cliffhanger, laissant tous les personnages dans une situation complexe. Cette saison se voulait résolument différente de la dernière, avec un retour aux sources bienvenu et de nouvelles complications génétiques. Petite originalité : chaque épisode a pour titre une citation tirée des essais de Donna Haraway, une philosophe des sciences, auteure de divers livres sur la biologie et le féminisme.

 

  • Retour aux origines : “Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va”

Dès la saison 1, Orphan Black cherche à répondre aux questions suivantes : qui sommes-nous, d’où venons-nous et où allons-nous? En effet, Sarah Manning (Tatiana Maslany) découvre qu’elle est un clone en étant témoin du suicide de l’une d’entre elles, Beth Childs, et que ses semblables sont en danger de mort pour ce qu’elles sont. Cette saison 4 repart de zéro en s’éloignant de la trame de la saison 3 et des Proléthéens pour revenir là où tout a commencé : Beth, 4 ans auparavant, quelques jours avant son suicide. Le season premiereThe Collapse of Nature, est à lui seul un flashback entier consacré à Beth. Seule la dernière minute est consacrée à Sarah, en faisant écho à la toute première minute par le biais de la mise en scène (avec Beth et Sarah qui décrochent le téléphone dans leur lit). Ce parallèle entre Beth et Sarah sera réutilisé et profondément exploité plus tard dans la saison. Cet épisode nous permet aussi de revoir Paul (Dylan Bruce), un personnage très apprécié des fans, qui s’était sacrifié pour Sarah dans la saison précédente. Comme tout début de saison, nous voici avec de nouveaux clones (Beth et M.K.) et de nouveaux mystères à élucider. Utiliser le principe du flashback est à la fois une bonne et une mauvaise idée car bien qu’il nous permette de comprendre ce qui a poussé Beth à mettre fin à ses jours (en partie), il rompt aussi la continuité avec les récits précédemment narrés et posent quelques soucis de cohérence (la liaison Art/Beth, le meurtre de la chinoise …).

origines

Toutefois, il est nécessaire que cette saison 4 revienne aux origines pour expliquer le présent et l’épisode 2, Transgressive Border Crossing, se charge de nous replonger dans l’action qui suit les événements de la saison 3. Cosima cherche toujours un traitement contre la dégénérescence cellulaire des clones avec l’aide de Scott (Josh Vokey) et surtout du clone original, Kendall Malone (Alison Steadman) mais il s’avère que celle-ci a une leucémie. Helena passe sa première échographie avec le soutien de Donnie (Kristian Bruun) et découvre qu’elle attend des jumeaux mais réalise qu’Alison (qui ne peut pas avoir d’enfant) en est bouleversée. Elle décidera plus tard de partir pour ne pas faire souffrir sa “sestra”. Se sentant délaissé par sa famille adoptive, c’est à dire Sarah et Siobhan (Maria Doyle Kennedy), Felix (Jordan Gavaris) décide de chercher sa famille biologique et retrouve sa sœur, Adele (Lauren Hammersley). Lui aussi cherche ses origines mais aura bien du mal à le faire accepter à Sarah, trop absorbée par ses soucis, et cela créera un fossé entre les deux personnages. En enquêtant avec le détective Art Bell (Kevin Hanchard) sur les derniers jours de Beth, Sarah s’est en effet rendue compte qu’elle s’était fait implanté un “ver-robot” dans la joue, technologie néolutionniste liée à la génothérapie et cherchera par tous les moyens à s’en débarrasser. Beth était en effet sur une piste sérieuse avant sa mort et touchait du doigt la vérité sur les néolutionnistes et leurs projets.

origines2

L’épisode 3, The Stigmata of Progress, marque le grand retour de Rachel, toujours aveugle d’un œil et en chaise roulante. On découvre qu’elle est retenue dans un endroit secret en compagnie de sa mère, le Professeur Susan Duncan (Rosemary Dunsmore), d’un clone Castor prénommé Ira (Ari Millen) et de Charlotte (Cynthia Galant), une clone Leda enfant. Susan, qui est à l’origine de la création des clones Leda et Castor, fait soigner Rachel en lui greffant un œil bionique et en l’aidant à remarcher, mais cette dernière rejette sa mère, lui reprochant de l’avoir abandonnée au profit de ses recherches scientifiques en se faisant passer pour morte. Du côté d’Art et Sarah, l’enquête sur Beth progresse : Sarah prend contact avec M.K., la clone indic’ de Beth; et Art réalise que le Détective Marty Duko (Gord Rand) n’est pas qui il paraît être et qu’il pourrait être mêlé à la mort de Beth. De plus, Sarah est également aidée par Dizzy (Joel Thomas Hynes), un ancien contact de Beth. Quant à Kira (Skyler Wexler), la fille de Sarah, il semblerait qu’elle ait un don particulier, à savoir : ressentir les émotions des différents clones et avoir des visions à leurs sujets. Ainsi, Beth est plus que jamais au centre de l’intrigue puisque tout a commencé avec elle et que son passé hante les événements présents. 

origines3

En choisissant de revenir aux origines de l’histoire, Orphan Black se renouvelle et parvient à relancer l’intérêt en répondant peu à peu aux questions “qui sommes-nous, d’où venons-nous et où allons-nous ?”. Beth et M.K. seraient les personnages-clés par qui tout a débuté et la série marque un excellent début de saison, malgré le côté trop pratique des flashbacks. Car comment, en quatre ans, aucune intrigue n’a auparavant été liée à Beth ou M.K. ?

 

  • “De l’instinct au contrôle rationnel”

Les choses se compliquent dans l’épisode 4, From Instinct to Rational Control, quand Sarah et Siobhan se voient forcées de coopérer avec Ferdinand Chevalier (James Frain), le bras droit de Rachel, qui leur apprend que celle-ci a essayé de communiquer avec lui et qu’il doit la libérer de sa prison dorée. Sarah demande de l’aide à M.K. mais lorsque cette dernière réalise que Ferdinand est concerné, elle trahit Siobhan et Sarah pour mettre son plan de vengeance à exécution. En effet, M.K. est la seule survivante d’un massacre de clones perpétré par Ferdinand à Helsinki quelques années plus tôt. Suivant son instinct, elle piège l’homme de main de Rachel et s’apprête à la tuer mais Sarah l’en dissuade et M.K. prend la fuite, dépouillant le compte bancaire de Ferdinand mais le laissant en vie. De leur côté, Felix, Donnie et Alison mènent l’enquête dans une clinique de fertilité néolutionniste, Brightborn, et en apprennent un peu plus sur les intentions de ceux-ci. A noter que Felix et Donnie infiltrent le centre en se faisant passer pour un couple gay et que Felix délivre un joli message de tolérance quand Donnie tombe dans le cliché de l’homosexuel. 

instinct

Après M.K., c’est Sarah qui doit contrôler ses pulsions dans l’épisode 5, Human Raw Material, lorsqu’elle est confrontée à la jalousie et la rivalité fraternelle face à Adele, l’auto-proclamée sœur biologique de Felix. Paranoïaque suite à toutes les tentatives des néolutionnistes, Sarah pense qu’Adele n’est pas qui elle prétend être et fait tester son ADN par Scott. Après un dîner familial tendu, Sarah reçoit confirmation de la véracité des liens de sang entre Felix et Adele et doit apprendre à faire avec. Toujours chez Brightborn, Donnie emmène Cosima en infiltration pour continuer leur enquête et doit s’occuper de distraire Krystal Goderitch, une clone ignorant tout de Neolution et des clones qui pourrait bien faire échouer leur mission. Toutefois, elle lui apprend que Delphine (Evelyne Brochu) s’est fait tirer dessus et qu’elle a assisté à la scène. Elle repartira toutefois sans toujours avoir aucune idée de ce qui se trame réellement. De son côté, Cosima va découvrir la vérité : Brightborn, créé et dirigé par Evie Cho (Jessalyn Wanlim), est en réalité un centre de mères porteuses dont les bébés ont été génétiquement modifiés et dont la plupart naissent déformés. Cosima se fait repérer et se voit contrainte de passer un accord avec Susan Duncan et Evie Cho.

instinct2

En effet, dans l’épisode 6, The Scandal of Altruism, Sarah et Cosima se mettent d’accord avec Susan et Evie pour échanger des échantillons de sang et de cellules de Kendall, la clone originale et mère de Siobhan, contre la possibilité de mettre au point un remède à la dégénérescence cellulaire dont souffrent les clones. Sarah se fait donc enlever son “ver-robot” de la joue qui était censé la rendre malade et tester ses anticorps. Tout semble bien se dérouler mais Kendall se fait enlever par Ira, le clone Castor amant de Susan. En effet, celle-ci a passé un accord pour sauver uniquement les clones Leda et non Castor. Art et Sarah partent donc à la recherche d’Ira, jaloux et désespéré, mais ils le trouvent inconscient, suite à une tentative de suicide et réalisent que c’était une fausse piste. En réalité, c’est le détective Duko qui a enlevé Kendall et Cosima sur les ordres d’Evie Cho. Considérant le clonage comme dépassé, elle veut développer sa technologie de “ver-robot”, un implant destiné à modifier les gènes humains. Elle ordonne donc à Duko de tuer Kendall devant Cosima, juste avant de lui avouer que sa bien-aimée Delphine a été tuée : “Delphine Cormier a été abattue dans le parking de Dyad. Dis à Susan que l’originale est morte. Dis à Sarah que tout est terminé. Sinon Beth sera morte pour rien”. Et c’est par le biais de derniers flashbacks que cette dernière phrase est expliquée et qu’on découvre pourquoi Beth s’est réellement suicidée : poussée par l’instinct de tuer Susan, elle s’était finalement rétractée car elle s’était rendue compte qu’elle avait été piégée par Evie Cho. Beth en savait trop sur ses intentions et avait découvert que Duko était impliqué. Cho lui a donc dit de se tuer si elle souhaitait vraiment protéger ses sœurs-clones de ce qui les attendait si elle leur révélait tout. Beth en savait trop, et dans une scène à la fois belle et mélancolique (le tunnel lumineux des trains offrant un parallèle avec le chemin vers la mort), elle s’est en réalité sacrifiée et non suicidée.

instinct3

 

  • Tout est une question de loyauté … ou de pouvoir ?

Rien ne va plus dans  The Antisocialism of Sex quand Sarah renoue avec ses vieux démons (alcool, sexe et drogue) suite à l’échec de l’échange qui a causé la mort de Kendall. Bien décidé à la retrouver, Felix fait preuve d’une loyauté sans faille à l’égard de sa famille de cœur (Siobhan, Kira, Sarah et ses clones), malgré la rancœur qu’il porte à Sarah. Il ira même jusqu’à dire à Siobhan (qui en veut à Sarah d’être indirectement responsable de la mort de sa mère) : “La situation va empirer si Sarah déraille. Que tu sois d’accord ou non, c’est elle le ciment qui nous unit tous”. L’épisode montre avec brio le parallèle entre la descente aux enfers de Sarah et celle d’Alison : de manière auto-destructrice, Sarah s’enfonce dans ses propres ténèbres et “suit le chemin de Beth” (vers la mort, ndlr) comme le sentira Kira grâce à son don, alors qu’Alison est dans le déni total et souhaite maintenir la fête d’anniversaire de sa fille. Aimant et loyal, son mari Donnie y invitera le révérend afin que sa femme puisse parler à quelqu’un de ce qui la tourmente. Alors qu’il raconte à sa fille et ses amies une histoire de fantômes, on comprend, à l’aide d’une habile mise en scène que c’est en réalité Alison qui est en train de lutter contre ses propres fantômes. Tout bascule chez les Hendrix lorsque la police vient arrêter Donnie pour trafic de drogue (cf. saison 3, ndlr) sur une musique légère complètement décalée par rapport à la gravité de l’événement. Quant à Sarah, elle finit son parcours auto-destructeur en conversant avec une Beth imaginaire à l’endroit où celle-ci s’est suicidée mais sera secourue par Felix, et hypothétiquement par Beth qui lui dit “Rassemble nous. Tes sœurs ont besoin de toi” avant de s’effacer à jamais. Sarah n’est pas le seul clone que Felix aura sauvé d’une mort certaine, puisque Cosima, désespérée elle aussi, allait commettre une erreur fatale en s’injectant le ver-robot dans la joue. Alcool, sexe, drogue, chagrin, déni, culpabilité et deuil s’affrontent dans cet épisode, qui se termine pourtant sur une jolie note d’espoir avec Siobhan et Sarah unies, se donnant la main pour se soutenir mutuellement.

loyauté1

De loyauté, il en est plus que question dans l’épisode 8, The Redesign of Natural Objects. M.K. fait son retour et choisit d’être loyale envers ses sœurs en aidant Sarah (“Merci de me laisser revenir parmi vous” lui dira-t-elle, ce à quoi Sarah répondra “Merci d’être revenue”). De plus, Alison est tiraillée entre son mari et ses sœurs puisqu’elle est piégée par Duko pour dénoncer la planque de Sarah. En effet, Donnie, en prison, est surveillé et menacé par des néolutionnistes à la solde de Duko. Alison reçoit le soutien de Felix mais cède au chantage exercé sur elle. Toujours grâce à une scénographie intelligente, on assiste au déchirement interne d’Alison à travers sa foi religieuse. Il s’avérera qu’elle n’a pas trahi ses sœurs mais qu’elle leur a fait confiance en tendant à son tour un piège au maître-chanteur. Duko finira tué et torturé par Siobhan (“Pour ma mère” lui dira-t-elle avant de l’exécuter) et Sarah apprendra qu’Evie Cho cherche à “soigner les humains” par la génothérapie en leur implantant son ver-robot (destiné à modifier l’ADN). En parallèle, Cosima rejoint Susan sur son île et les deux scientifiques trouvent le moyen de soigner les clones en fertilisant un ovule Leda et un spermatozoïde Castor. Quant à Rachel, elle découvre que l’œil bionique greffé par sa mère lui envoie des images en tant réel d’un vieil homme (Géza Kovács) et d’un cygne, tel que celui qui orne les pages du premier livre sur la Neolution de P.T. Westmoreland, écrit entre 1870 et 1880.

loyauté2

Dans l’épisode 9, The Mitigation of Competition, les deux ennemies jurées, Sarah et Rachel, sont forcées de coopérer pour faire tomber Brightborn. La première avec l’aide de Felix et Art, et la seconde avec celle de Ferdinand et Ira. En effet, Evie Cho a eu validation de son projet pour les essais cliniques, les implants de génothérapie et les inséminations aux mères porteuses. Sarah et Art retrouvent une de ces mères porteuses, Kendra (Lisa Codrington), qui a en sa possession une vidéo montrant l’euthanasie d’un nouveau-né difforme, fruit d’expériences génétiques ratées. Mais ils se font doubler par Rachel et Ira qui enlèvent Kendra pour récupérer la vidéo. Rachel, avide de pouvoir, va donc trouver Evie Cho pour lui proposer de participer à la mise en place du projet avec elle mais Evie refuse, Rachel étant elle-même le fruit d’une expérimentation qu’elle juge obsolète. Alors que tout indique que Rachel a trahi Sarah, il s’avère en fait que tout ceci était un piège à l’encontre d’Evie Cho. Ayant réussi à filmer ses aveux en caméra cachée, Rachel les fait diffuser par Ira sur tous les écrans, avec la vidéo de Kendra. Rachel loyale à ses sœurs, c’est une grande première ! En parallèle, Helena est de retour et sauve les Hendrix d’une mort certaine. Lorsqu’Adele rencontre Alison puis Helena, elle comprend que quelque chose ne va pas. Résolu à la protéger, Felix lui dit de ne pas poser de questions et sa sœur lui répond “La génétique ne fait pas tout. Va retrouver ta vraie famille”. Quant à Cosima, en comparant la première page du livre sur la Neolution et un dessin de Charlotte, elle constate que l’île représentée est la même sur les deux dessins et qu’elle pourrait bien être celle sur laquelle elle se trouve …

loyauté3

Malheureusement, on ne change pas vraiment qui l’on est et Rachel va vite démontrer que la seule chose qui l’intéresse réellement est le pouvoir. Tournant le dos à ses sœurs et à sa mère, elle devient un véritable danger dans le season finale, From Dancing Mice to Psychopaths. Avec l’aide du Professeur Van Lier (Scott Wentworth), bras droit d’Evie Cho, Rachel va faire éliminer celle-ci et prendre la tête de Brightborn et de Neolution, à la place de sa mère, pour remettre en route le projet de clonage humain, couplé à la technologie d’implants inventée par Evie Cho. Sarah n’est pas surprise par la trahison de Rachel mais Ira l’est et aide Sarah à localiser Rachel, partie sur l’île de Susan pour lui voler son remède. Lorsque Krystal voit le Pr Van Lier à la télévision, elle contacte Felix pour lui dire qu’il est celui qui a secouru Delphine. Sarah se voit donc obligée de dire la vérité à Krystal sur qui elle est vraiment mais Krystal ne la croit pas, estimant qu’elles ne se ressemblent en aucun point ! Sur l’île, Susan permet à Cosima et Charlotte de s’enfuir avant que Rachel n’arrive. Celle-ci, suivant les visions de son œil greffé sur un cygne décapité, se met à poignarder sa mère puis affronte Sarah, venue l’empêcher de voler le remède contre la dégénérescence cellulaire des clones. Heureusement, Cosima a emporté le traitement avec elle et c’est le vieil homme de la vision de Rachel, en chair et en os, qui vient les secourir, elle et Charlotte. Il les amène dans son village au bout de l’île, tel celui sur le dessin qu’en avait fait la jeune clone Leda. Cette île n’est pas sans rappeler “L’île du Docteur Moreau”, évoquée en saison 1. Cosima, mourante, y retrouve Delphine, qui promet de tout faire pour la sauver en essayant le traitement volé à Susan. Sarah, blessée par Rachel, se réfugie sur une plage en appelant Siobhan à l’aide mais malheureusement celle-ci et Kira sont retenues en otage par Ferdinand, l’homme de main de Rachel. La saison se termine donc sur un cruel cliffhanger, laissant toutes nos héroïnes en mauvaise posture. Toutefois, nous en apprenons plus sur le futur antagoniste de la prochaine saison : celui qui serait derrière toutes les expériences sur les clones et leurs péripéties (ainsi que les envois d’images à Rachel) ne serait autre que l’écrivain du premier livre sur la Neolution, P.T. Westmoreland, ce qui ferait de lui un centenaire ! Est-il immortel ? S’est-t-il cloné en sauvegardant sa conscience ? Réponse dans la saison 5 …

loyauté4

 

  • En conclusion

Points positifs :
– Tatiana Maslany, évidemment !
– la scénographie et la réalisation, ainsi que le choix des musiques
– le girl power (Susan, Evie, Siobhan et les clones Leda)
– les touches d’humour et de légèreté nécessaires, apportées principalement par les personnages de Donnie et Krystal
– l’épisode 6, The Scandal of Altruism, sans doute l’un des meilleurs de la série, toutes saisons confondues

Points négatifs :
– le personnage de M.K., un peu trop semblable à celui de Helena mais en moins bien développé
– certaines incohérences liées aux flashbacks sur Beth
– une intrigue parfois difficile à comprendre … mais pour une fois qu’une série nous fait réfléchir, on ne va pas trop se plaindre !

 

4,5/5. Excellente saison 4 pour Orphan Black qui remonte le niveau après une troisième saison chaotique. Vivement la saison 5 (qui sera malheureusement la dernière) pour savoir ce que sont advenues nos clones Leda préférées !

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.