Once Upon a Time : L’avis de la rédac’ sur la saison 5 !

La saison 5 de Once Upon a Time s’est terminée mi-mai sur un coup de théâtre: Regina affrontera son double maléfique, Evil Queen, dans la saison 6! Retour en détail sur une saison haute en couleurs.

Petite précision: il faut savoir que les créateurs, Adam Horowitz et Edward Kitsis divisent chacune de leurs saisons en 2 parties, aux storylines indépendantes l’une de l’autre. Il y aura donc une partie sur la saison 5 A dont l’intrigue est Dark Swan et les Dark Ones, et celle sur la saison 5 B avec le voyage aux Enfers afin de retrouver Hook.

 

Saison 5 A

OUAT 5A

  • Tout n’est pas tout blanc ou tout noir

Le final de la saison 4 nous avait laissé entrevoir la naissance du futur Dark Swan (Jennifer Morrison). Toutefois, dans ce season premiere, nous retrouvons une Emma qui lutte contre les Ténèbres qui la possèdent. Nos héros s’aventurent alors à Camelot à la recherche de Merlin, seul à pouvoir délivrer notre Sauveuse de la noirceur qui la ronge. Les scénaristes ont décidé de miser sur le principe de la narration en deux temps: une dans le présent, où Emma a pleinement embrassé son identité de Dark One; et une dans le passé, sous forme de flashbacks, où Emma se bat contre ses démons intérieurs. La question qui va donc nous tarauder l’esprit pendant cette première partie de saison sera la suivante: que s’est-il passé à Camelot pour qu’Emma devienne la Dark Swan? En s’éloignant du manichéisme caractéristique de la série, cette saison va tenter de répondre à des problématiques telles que la rédemption et la définition du vrai héroïsme (il faut parfois prendre des décisions difficiles pour faire ce qui est juste). Thématiques déjà abordées via le personnage de Regina (Lana Parrilla), cette saison 5A se concentre sur le développement du personnage d’Emma. « Sauveuse » de naissance, voire par obligation car c’est ce qu’elle est, Emma peut-elle réellement céder à l’appel des Ténèbres? Sans elle, qui peut endosser le rôle de Sauveuse? Eh bien c’est Regina qui s’y colle et ce, dès l’épisode 2 The Price ! Mais on ne s’improvise pas héros avec un grand « H » avec un passé comme celui de Regina… C’est ce que nous montrera la suite de la saison, de façon plus générale. De plus, il faut toujours se méfier des apparences. Bien qu’il essaie d’aider Charming (Josh Dallas) dans une quête dans l’épisode 3 Siege Perilous (qui permet au pauvre David de redorer un peu son blason, lui qui a été délaissé de manière conséquente depuis plusieurs saisons), un personnage pourtant présenté comme amical se révélera être redoutable. En effet, le légendaire roi Arthur (Liam Garrigan), dont on ne soupçonnait pas la noirceur, s’avère être un antagoniste qui mettra des bâtons dans les roues de nos héros. Tous se feront duper par ce personnage, en le ramenant avec eux à Storybrooke. Toutefois, Snow White (Ginnifer Goodwin) parviendra à voir clair dans son jeu dans l’épisode 4, The Broken Kingdom … Hélas, la mémoire de nos héros ayant été effacée à leur retour de Camelot, nul ne se souvient de ce dont est capable Arthur…

manicheisme2

  • Une mythologie arthurienne bancale

On espérait mieux de la relecture de la légende arthurienne… Arthur est présenté comme un roi corrompu par le pouvoir, utilisant la magie à des fins personnelles. De plus, son épouse, Guenièvre (Joana Metrass), manque cruellement de charisme. Et que dire de ce brave interprète de Lancelot (Sinqua Walls) qui essaie tant bien que mal de rendre l’histoire intéressante mais qui n’a, comme son confrère Liam Garrigan, aucune alchimie avec leur partenaire féminine. Il faut dire que le (faible) niveau de jeu des acteurs n’aide pas, tout comme les terribles effets spéciaux (au rabais) utilisés pour donner vie au Royaume de Camelot. Qui dit Arthur dit bien évidemment Excalibur. La storyline autour de la fameuse épée sera abordée via le biais d’Emma, qui cherche à la rassembler toute entière, Excalibur étant cassée, la dague de Dark One étant le bout manquant. L’idée est plaisante et plutôt bien trouvée, reste à voir le déroulé de l’histoire. Malheureusement pour elle, l’épée garde ses vertus mystiques et ne peut être extirpée du rocher que par un héros au cœur pur, sans vice aucun. Et qui Emma va-t-elle choisir pour remplir ce rôle? Rumplestilskin ! Oui, vous avez bien lu, l’ancien Dark One en personne ! Rumple (Robert Carlyle) étant redevenu un simple humain sans magie et ayant eu le cœur effacé de toute noirceur (ou populairement parlant, « remis à zéro ») par l’Apprenti (Timothy Webber) en fin de saison 4, il est le seul espoir d’Emma de mettre à bien son plan, qui nous est inconnu jusqu’alors. Dans l’épisode 6 The Bear and the Bow, Rumple se voit forcé de passer au dessus de sa lâcheté caractéristique pour sauver Belle (Emilie de Ravin) des griffes d’une Merida (Amy Manson) commandée par le Dark Swan, la jeune « rebelle » ayant eu le cœur arraché par une Emma plus déterminée que jamais. C’est ainsi qu’est réunifiée Excalibur, au détour d’une pirouette scénaristique un peu trop facile, Rumple n’ayant finalement pas eu grand chose à faire pour prouver sa valeur de héros au cœur pur… La légende arthurienne ne peut être complète sans le grand sorcier Merlin (Elliot Knight), dont on verra le passé exploré dans l’épisode 7 Nimue. Les showrunners ont décidé de lier Merlin à la naissance du premier Dark One. Dans cet épisode, nous découvrons donc que le Saint-Graal est la source de toute magie et que Merlin et Nimue (Caroline Ford) sont des amants tragiques (relecture totale du conte arthurien) destinés à finir dans des camps opposés. Merlin incarne la magie blanche alors que Nimue se laissera consumer par les Ténèbres et deviendra ainsi la première Dark One. Le Bien ne peut en effet pas exister sans le Mal, un peu à la manière du Yin et du Yang, pour équilibrer la balance mystique ! Tout n’est pas à jeter dans cette interprétation du cycle arthurien mais beaucoup d’éléments laissent à désirer.

camelot2

  • 1 Dark One, 2 Dark Ones, 3 Dark Ones ….

Nous arrivons alors à l’épisode 8 Birth, dans lequel toutes les pièces du puzzle se mettent enfin en place. Et twist majeur ! Killian « Hook » Jones (Colin O’Donoghue), le cher et tendre d’Emma, est lui aussi un Dark One ! Voilà le secret qu’Emma tentait de protéger à tout prix… Petit retour en arrière : à Camelot, trois semaines plus tôt, Hook a été mortellement blessé par Excalibur en affrontant Arthur, Zelena (Rebecca Mader) et un Merlin forcé de coopérer sous la menace. Ne pouvant se résoudre à laisser mourir l’homme qu’elle aime, Emma a décidé d’embrasser pleinement les Ténèbres et d’utiliser l’ensemble de ses nouveaux pouvoirs afin de sauver Hook. Cependant, elle n’a d’autre choix pour ce faire que de créer un nouveau Dark One et le lier à une dague: c’est au travers d’une mise en scène romantique sur lit de roses que naît ainsi Dark Hook. Excalibur porte désormais le nom de Killian Jones et sera sa dague. C’est donc lorsqu’elle a créé Dark Hook qu’Emma est devenue Dark Swan. Consumé par la vengeance, Dark Hook lancera une malédiction sur Camelot et ramènera tout le monde à Storybrooke, mais n’en aura aucun souvenir (comme tous les autres) car Dark Swan lui effacera la mémoire, bouclant ainsi la boucle des flashbacks. Dans le présent, Emma retient Hook et Zelena prisonniers et cette dernière trouve le dreamcatcher (attrapeur de rêves, ndlr) dans lequel Dark Swan a enfermé les souvenirs de Hook. Celui-ci prend alors conscience de ce qu’il est devenu et reprochera à Emma le choix égoïste qu’elle a fait : elle l’a transformé en ce qu’il déteste le plus au monde! Rongé par les Ténèbres, il invoque tous les anciens Dark Ones ayant jamais existé afin de régner sur Storybrooke dans l’épisode 10 Broken Heart. Là où Emma a commis des actes impardonnables mais n’aura agi en réalité que par amour, Hook à l’opposé, aura plongé la tête la première dans son rôle maléfique. Sauveuse un jour, sauveuse toujours! Il est regrettable qu’au final Emma n’aura jamais réellement été maléfique, cela aurait amené un peu plus de piquant à l’action et redistribué les cartes. D’un seul Dark One, nous passons alors à deux puis à trois avec Nimue qui revient hanter Hook, puis à un nombre indéterminé de Dark Ones, qui seront inutilement sous employés dans le mid-season Swan Song et ne serviront qu’à faire de la figuration en se promenant tranquillement dans Storybrooke, là où il aurait été intéressant de les voir utiliser leur puissance et terroriser la paisible ville. Un Dark One, on a l’habitude ; deux Dark Ones, pourquoi pas, c’est original ; trois, ça passe encore, mais des dizaines … Overdose de Dark Ones !

dark ones

  • Le sens du sacrifice 

Toutefois, ayant pris conscience qu’il faisait fausse route et avait cédé aux Ténèbres pour se venger (là où Emma avait choisi l’amour) et afin de corriger ses erreurs, Hook se sacrifie pour éviter les Dark Ones de détruire Storybrooke. Il demande donc à Emma de le tuer en enfermant tout le pouvoir des Dark Ones réunis dans Excalibur, dans une scène qui n’est pas sans rappeler le final de la saison 2 de Buffy contre les vampires, lorsque Buffy se voit obligée de tuer Angel, l’homme qu’elle aime, afin de protéger le monde. La mise en scène est similaire : après s’être embrassés une toute dernière fois, Emma/Buffy enfonce l’épée dans le corps de son bien-aimé Hook/Angel. Hook paye donc le prix pour s’être laissé consumer par les Ténèbres et redevient le héros qu’il était devenu grâce à Emma. MAIS ! Twist final de fin de première partie de saison, les Ténèbres n’ont pas véritablement disparu et un Dark One subsiste encore et toujours ! Vous l’aurez deviné, il s’agit -sans surprise aucune- de ce brave Rumplestilskin, devenant à ce moment très précis une simple caricature de lui-même. Messieurs les scénaristes, exceptés Regina et Rumple, avez-vous d’autres « vrais » méchants à nous proposer ? Aucune originalité, aucune prise de risque, il est plus que regrettable que les showrunners aient osé faire ce choix. Après tant de saisons à développer psychologiquement le personnage, le voir se battre pour Belle, changer par amour, être transformé en héros (même temporairement), se sacrifier pour les autres (saison 3A, dans l’arc Peter
Pan) … Rumple est réduit à redevenir le méchant de l’histoire qui (une fois encore, ô surprise ! ) se caractérise par une soif de pouvoir insatiable, au dépit de sa pauvre épouse aimante et complètement crédule. Alors oui, c’est dans la logique du personnage … d’il y a plusieurs saisons. Entre temps, Rumple a énormément évolué et le faire régresser à ce simple rôle est impardonnable. En conclusion de ce mid-season, Emma, comprenant alors que Hook s’est sacrifié en vain, décide de braver la mort et d’aller le chercher dans l’Outre-Monde, avec l’aide de toute sa petite bande …

sacrifice

 

Saison 5 B
OUAT 5B

  • Un retour aux sources bienvenu

Pour le 100ème épisode de la série, Souls of the Departed, nos héros se retrouvent dans un Outre-Monde qui nous semble bien familier. En effet, il s’avère que les showrunners ne se sont pas beaucoup creusé la tête pour nous dépayser, par manque d’inspiration et/ou par manque de moyens : Storybrooke, version Enfers. Seuls changent la couleur du ciel (désormais rougeâtre), l’horloge et les habitants : des âmes errantes coincés entre deux mondes. Ce qui les retient et les empêche d’évoluer vers un monde meilleur ou vers le purgatoire éternel : une affaire non réglée avec une personne appartenant au monde des vivants. Cela peut être aussi bien une vendetta qu’un amour non déclaré ou un pardon à accorder (ou à se faire accorder). Toutefois, c’est l’occasion de revoir des personnages décédés tels que Cora (Barbara Hershey), Peter Pan (Robbie Kay), Blind Witch (Emma Caulfieldou encore Cruella De Vil (Victoria Smurfit), toujours aussi retors pour notre plus grand plaisir. Là où le show avait négligé certains personnages (principaux ou secondaires), la saison 5B permet d’en réhabiliter quelques uns. A commencer par Snow White (ou Mary Margaret, nom par lequel elle se fait dorénavant appeler), qu’on revoit adolescente (Bailee Madison) sous forme de flashbacks dans Labor of Love. Son passé est effectivement lié à une personne de l’Outre-Monde : le héros Hercule (Jonathan Whitesell) qu’elle a connu jeune fille et qui lui a appris à se conduire en vrai héros, si elle souhaitait un jour devenir souveraine. Accessoirement, Hercule fut son premier amour. Nous retrouvons alors l’héroïne téméraire qu’on a découvert en saison 1 et qui avait laissé place à un personnage relativement insignifiant. Son statut est ainsi réhabilité, tout comme son vrai nom, Snow White, qu’elle décide de reprendre officiellement. Dans un registre plus sombre, nous revoyons Milah (Rachel Shelley), l’ex-femme de Rumple et ancienne maîtresse de Hook qui connaît une fin tragique dans l’épisode 14 Devil’s Due, ne lui laissant pas la possibilité d’évoluer vers un autre monde. La raison ? Rumple bien sûr, qui n’a pas hésité à la jeter dans l’Acheron (le fleuve des âmes perdues, ndlr) pour protéger ses arrières, suite au pacte passé avec le dieu de l’Outre-Monde, Hades (Greg Germann). Milah aura connu une fin non méritée, confirmant la profondeur des Ténèbres habitant Rumple. Malgré tout, la série parvient à retrouver ses racines en ramenant ainsi plusieurs visages familiers des premières saisons, et il faut bien avouer que ça nous manquait. 

retour sources

  • L’espoir fait vivre … ou plutôt, il permet de mourir en paix 

Excepté le triste sort que connaît Milah, nos héros parviennent à faire évoluer certaines âmes coincées vers un monde meilleur. Henry (Tony Perez), le père de Regina, a ainsi pu pardonné à sa fille pour l’avoir tué et pour la cruauté dont elle a fait preuve par le passé. La jeune Megara (Kacey Rohl), sauvée par un Hook captif du dieu Hades, a trouvé sa fin heureuse en compagnie de Hercule. Les choses bougent dans l’Outre-Monde, la preuve étant que l’horloge s’est remise à tourner (à l’envers) … Et ce n’est pas près de s’arrêter. Dans l’épisode 15 The Brothers Jones, Hook retrouve son frère Liam et au travers de flashbacks, nous apprenons que c’est lui qui a montré la voie du courage au jeune et dissipé Killian. Bien que Liam n’agisse pas dans l’intérêt d’Emma et ses proches, celui-ci finira par évoluer vers un meilleur monde, rendant fou de rage Hades qui ne supporte pas de voir l’espoir éclore dans son monde. En vaillants héros qu’ils sont, nos protagonistes comprennent alors qu’ils peuvent aider beaucoup de personnes et faire d’une pierre deux coups en affaiblissant Hades de cette manière. En réalité, il semblerait que le dieu lui-même espère quelque chose … Nous le découvrons en flashbacks dans l’épisode 16 Our Decay : par le passé, Hades s’est rendu à Oz pour former une alliance avec Zelena. A défaut de trouver une complice maléfique, le dieu trouve l’amour. Il est en effet tombé sous le charme de la Wicked Witch et espère qu’un baiser de Véritable Amour le délivrera et permettra à son cœur de battre à nouveau (au sens propre). Hades explique que son puissant frère Zeus (David Hoflin), roi de l’Olympe, l’a banni et envoyé régner sur les Enfers en punition. Zelena y voit un point commun avec sa propre histoire, elle qui jalouse Regina pour avoir eu tout ce dont elle a manqué. Elle refusera pourtant d’embrasser le dieu, ne comprenant comment ni pourquoi quelqu’un l’aimerait. Le personnage se révèle ici sous un autre jour et gagne en profondeur. Il faut bien avouer que Rebecca Mader était complètement sous-employée ces derniers temps et la storyline actuelle créée autour de son personnage lui permet enfin de dévoiler une autre facette de son jeu. Zelena laisse donc passer sa fin heureuse mais Hades l’aime toujours et compte bien la séduire à tout prix. L’espoir serait donc une arme qui contamine même les dieux … Qu’ils sont forts nos héros !

hope

  •  Des affaires non réglées qu’il était temps de conclure

Bien décidé à saccager les fins heureuses de chacun de ses sujets, Hades complote contre Rumple et Belle pour leur voler leur bébé à naître, suite à un pacte passé par Rumple à l’époque où il n’était pas encore le Dark One. Dans l’épisode 17, Her Handsome Hero, il utilise Gaston (Wes Brown), l’ex-fiancé de Belle pour corrompre l’âme pure de la future maman et ainsi étouffer dans l’œuf tout espoir de le faire avancer vers un autre niveau spirituel. Il parviendra à ses fins, le pacte n’étant pas annulé et Belle poussant Gaston dans l’Acheron. La pauvre Emile de Ravin fait ce qu’elle peut dans la peau de Belle, mais les scénaristes réduisent le personnage à être aveuglé par Rumple et à toujours finir par se faire berner. Rumple ayant tellement terni les valeurs du personnage, Belle se salit les mains en commettant un meurtre malgré elle. Fort heureusement, d’autres ne laisseront pas passer leur fin heureuse et c’est avec étonnement que nous retrouvons Ruby (Meghan Ory) dans l’épisode 18 Ruby Slippers. Personnage longtemps négligé voire même disparu de la série (l’actrice ayant d’autres engagements), Ruby fait son grand retour dans une conclusion (à la va-vite) apportée à son histoire. C’est avec un Baiser de Véritable Amour et un seul petit épisode que s’achèvent les péripéties de notre Petit Chaperon Rouge et que naît le premier couple gay du show. Il n’est cependant pas dit si Ruby et Dorothy (Teri Reeves) se marièrent et vécurent heureuses jusqu’à la fin de temps … Mais la palme de la conclusion la plus surprenante revient à Cora qui parvient à réunir ses deux filles, Regina et Zelena avant d’évoluer vers la Lumière ! Sisters est certainement le meilleur épisode de la saison, de par l’excellence des prestations des trois actrices concernées, Lana Parrilla, Rebecca Mader et Barbara Henshey. A elles trois, elles atteignent une telle intensité de jeu que même en n’appréciant pas leurs personnages, on ne peut être que bluffé. Once Upon a Time offre donc enfin une fin digne de ce nom à quelques personnages secondaires dont il était temps de cesser de les faire revenir car ils n’apportaient plus rien à l’histoire.

endings

  • Quid du Véritable Amour ? 

C’est bien sûr le thème essentiel du show. Le Véritable Amour peut rompre n’importe quel sort ou malédiction. Tout le monde recherche le Véritable Amour mais tout le monde ne le trouve pas … Et ceux qui le trouvent peuvent parfois le perdre de façon cruelle. C’est ce que nous démontre l’épisode 20 Firebird. Maintenant devenue proche de sa sœur, Regina décide de faire confiance à Zelena et de l’encourager à aller déclarer son amour à Hades. Et le Baiser fonctionne ! Hades est désormais libéré de sa malédiction et son cœur se remet à battre. Ils quittent donc l’Outre-Monde et sont de retour à Storybrooke. En parallèle, Emma essaie de libérer Hook à tout prix de son emprisonnement dans le monde souterrain et met son amour pour lui à l’épreuve (au sens propre). Elle pose donc son cœur dans une balance puis réussit le test imposé : Hook est son Véritable Amour ! Malheureusement, ils ne trouvent pas le moyen de ramener Hook parmi les vivants et Emma doit repartir seule, désemparée.
emma hook
Accusant la perte de l’homme de sa vie, elle retourne à Storybrooke où nos héros découvrent que Hades joue un double jeu et ne souhaite qu’une chose : le pouvoir. Zelena refuse de croire que l’homme qu’elle aime l’a dupée mais elle choisit de faire confiance en Regina lorsque celle-ci lui avoue que Hades vient de tuer son Véritable Amour, Robin des Bois (Sean Maguire). Elle lui explique que Robin est mort en la protégeant et que le Véritable Amour, c’est ça, c’est se sacrifier pour ceux qu’on aime. Réalisant que le dieu veut la forcer à tuer Regina et qu’à cause de sa soif de pouvoir, il ne se contentera pas de leur amour, elle retourne l’arme de son bien-aimé (l’Éclair de Zeus) contre lui et le tue. Les deux sœurs viennent alors chacune de perdre leur Véritable Amour et se consolent mutuellement. Emma aura plus de chance que les deux sœurs : dans Last Rites, Zeus a rendu la vie à Hook, pour le remercier d’avoir aidé à vaincre Hades et les amoureux sont donc réunis.true love hurts
Ayant la même soif de pouvoir que Hades, Rumple sera tristement étonné lorsqu’il essaiera de réveiller sa Belle (qui s’était inoculé la Malédiction du Sommeil pour protéger son futur bébé) par un Baiser de Véritable Amour : celui-ci ne fonctionnera pas ! Belle ne l’aimerait-elle plus ? Ou Rumple a-t-il tellement soif de pouvoir qu’il n’est plus capable d’aimer quelqu’un ? Etant confronté à choisir entre Belle ou l’Éclair de Zeus (lui conférant des pouvoirs supérieurs), Rumple sauvera l’arme Olympienne. Belle demeure donc endormie jusqu’à nouvel ordre. Et Rumple a une fois de plus choisi le pouvoir, s’opposant même à l’Auteur, son petit-fils Henry (Jared Gilmore), qui essaie de détruire la magie, pensant arranger les choses. Hélas, le personnage de Henry est fort peu intéressant et ses idées le sont encore davantage … Seuls les Charmings semblent soudés et prêts à affronter le nouveau danger qui se présente dans Only You et An Untold Story, j’ai nommé Dr Jekyll et Mr Hyde ! Au détour d’un sérum créé par le Dr Jekyll, Regina se dédoublera et la saison se terminera par l’annonce prochaine d’un combat entre Regina et son double maléfique, The Evil Queen.
final

  • En conclusion

Points positifs :
– l’intensité de jeu de Lana Parrilla
– le girl power (Emma, Regina, Snow White, Merida, Zelena, Ruby, Mulan, Dorothy …)
– le premier couple gay du show (Dorothy & Ruby)
– pas de manichéisme

Points négatifs :
– le massacre du personnage de Rumplestilskin
– des facilités scénaristiques et des incohérences
– la réalisation douteuse
– un mauvais casting (Guenièvre, Zeus…) et un niveau d’interprétation plutôt faible dans l’ensemble

3/5. C’est un 3 d’encouragements pour cette saison 5. Les épisodes sont de qualité inégale, la réalisation et le jeu de certains acteurs laissent plus qu’à désirer… Toutefois certains twists étaient bons, mais il est temps que le conte de fées touche à sa fin et apporte une réelle conclusion aux aventures de nos héros ! 

 

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills, 90210 et Lois & Clark. Ont suivi BuffyCharmedLe CaméléonRoswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site ! # TV Show Time : Setsuna02

2 pensées sur “Once Upon a Time : L’avis de la rédac’ sur la saison 5 !

  • Setsuna
    30 mai 2016 à 17 h 33 min
    Permalink

    Merci beaucoup !! La date de diffusion française n’a pas encore été annoncée mais effectivement, on peut penser que la série sera diffusée en fin d’année, aussi bien sur M6 que sur 6ter.

  • 29 mai 2016 à 13 h 37 min
    Permalink

    Article très intéressant !
    J’ai l’habitude de voir la série quand elle est diffusée sur M6, cette saison arrivera vers la fin de l’année en France donc ?
    En tout cas merci beaucoup pour cet article. Rien à redire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*