Marvel’s Agents of SHIELD : l’avis de la rédac’ sur la saison 4 !

La nouvelle fut annoncée il y a quelques jours : Marvel’s Agents of SHIELD a été renouvelée pour une saison 5 comprenant 22 épisodes. La saison 4, diffusée depuis le 20 septembre 2016, s’est achevée mardi dernier, alors, à la rédac’, nous nous sommes dit qu’il était temps de faire le bilan de celle-ci !

  • Du renouvellement…

Dans cette nouvelle saison trois personnages majeurs font leur entrée : Ghost Rider, interprété par Gabriel Luna (Matador, Wicked City), Jeffrey Mace, incarné par Jason O’Mara, ainsi qu’Aida jouée par Mallory Jansen (Galavant).

Il est vrai que le début de la saison peut donner l’impression que l’histoire tourne un peu en rond autour des Inhumans et que pendant la vingtaine d’épisodes tout va se concentrer sur les conflits entre Humains et Inhumans. Cependant, l’apparition du Darkhold, un livre permettant l’accès à un immense et sombre savoir, pimente les choses. De plus, une nouveauté se développe tout au long de la saison : les androïdes. Ajoutez à cela un nouveau super-héros et une réalité alternative, et vous pouvez être certains d’avoir peu de temps pour vous ennuyer !

Alors, certes, il est possible de se perdre un peu entre toutes les informations et tout ce qui se passe, pour preuve, même les scénaristes en jouent lors des derniers épisodes (par exemple lors de la scène où Coulson essaie d’expliquer à May ce qu’elle a manqué lorsqu’elle était dans le framework). Ces scènes donnent d’ailleurs la possibilité au téléspectateur de faire un peu le bilan de tout ce qui s’est passé et de ne pas se perdre entre les différentes réalités.

  • …mêlé à de la nostalgie

Tous les fans de la série ont dû être comblés lors des derniers épisodes proposant une réalité alternative dans le framework (=cadre) : Agents of HYDRA. En effet, la série est en quelque sorte revenue aux sources, ou du moins aux anciennes références, via une uchronie. Une uchronie est la réécriture fictive de l’histoire. L’histoire ici est une histoire fictive, certes, mais c’est l’histoire du SHIELD et des personnages qui est ici réécrite. Ainsi, le framework est un monde où le SHIELD a été battu face à HYDRA et où le plus gros regret de la vie de chaque personnage a été effacé. On retrouve alors des références à Tahiti (« It’s such a magical place« ) ou des éléments plus personnels sur les vies de Mack et de Fitz par exemple.

On retrouve également des personnages qui nous ont quitté lors des saisons précédentes comme Grant Ward ou encore agent Triplett mais sous un nouveau jour, ce qui est très rafraîchissant !

  • Un season finale épique

L’épisode final de la saison est très complet et cohérent avec un rythme soutenu. Comme nous l’avons dit précédemment, il y a plusieurs intrigues qui s’entremêlent lors de cette saison. Chacun des nouveaux personnes peuvent en représenter une : Ghost Rider le Darkhold, Aida les androïdes et Jeffrey Mace le nouveau SHIELD qui tempère tant bien que mal les règlements de compte entre Humains et Inhumans. Les deux derniers épisodes apportent un dénouement final entre les deux réalités qui clôt les intrigues proprement. Toutefois, la scène finale ouvre encore de nouvelles perspectives et emmène la série dans un autre monde déjà légèrement exploité précédemment par Marvel’s Agents of SHIELD : l’espace.

On peut alors se demander si, lors de la saison 5, le SHIELD va quitter le fameux Quinjet ou si ce sont seulement certains personnages qui vont se retrouver dans l’espace. Également d’autres questions restent sans réponse pour le moment : que va devenir le Russe ? Comment Fitz et Simmons vont réussir à tourner la page ? Quel pacte a effectué Coulson avec Ghost Rider et quelles vont être les conséquences de celui-ci ?

Note : 4/5. Cette saison est pleine de rebondissements ! Même si on peut être un peu perdu au fil de la saison, les derniers épisodes expliquent tout et montrent les liaisons entre les différents éléments. Néanmoins, il y a quelques scènes violentes dont on ne s’attend pas, qui peuvent être dérangeantes, comme lors des saisons précédentes. Et, malgré quelques petites longueurs, le scénario est riche et ouvre de nouvelles portes pour la saison prochaine (qui sera vraisemblablement prévue pour janvier 2018) !

AgatheBaie

AgatheBaie

Agathe, 22 ans, étudiante en Histoire et Audiovisuel à Paris. Passionnée par le cinéma hollywoodien - que ce soit celui qui nous met des étoiles plein les yeux ou celui qui nous fait réfléchir - tout en étant fan de séries ! J'aime énormément de styles différents : science-fiction et fantastique, super-héros, drames, historiques,... Mes plus gros coups de cœur : Game of Thrones, Glee, Ally McBeal, Outlander et Sweet/Vicious. Elles ont un point commun : les personnages féminins forts et charismatiques, avec du caractère et traitent de sujets culturels ou de société qui nous touchent tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.