Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. : l’avis de la rédac’ sur la saison 7 !

C’est il y a quelques jours que la série Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. s’est achevée sur la chaîne ABC après un final exceptionnel composé d’un double épisode. La série, qui avait débuté en septembre 2013 aux Etats-Unis, est aujourd’hui la plus longue des studios Marvel avec un total de 7 saisons et 136 épisodes – celle-ci débute juste après les événements du film Marvel Avengers sorti en 2012 dans lequel l’agent Coulson (Clark Gregg) meurt des mains de Loki (Tom Hiddleston). Grâce à une technologie extraterrestre, celui-ci revient à la vie afin de devenir le directeur du S.H.I.E.L.D., une organisation secrète dont nous avons suivi les aventures pendant sept années aux côtés, entre autre, de Daisy (Chloe Bennet), May (Ming-Na Wen), Simmons (Elizabeth Henstridge) et Fitz (Iain De Caestecker). Alors, après ce final, qu’a pensé la rédac’ de cette septième et ultime saison de Marvel’s agents of S.H.I.E.L.D. ?

** Attention, cet article contient des spoilers **

  • Une saison pour les fans
Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. : l'avis de la rédac' sur la saison 7 !
Episode 1, « The New Deal »

Il est indéniable que cette dernière saison de Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. a été pensée pour les fans. On ne peut pas vraiment dire que celle-ci était utile si on pense à l’histoire en elle même, car l’arc narratif de cette dernière saison était d’empêcher les Chronicoms de détruire le S.H.I.E.L.D. dans le passé. Si la série aurait pu se terminer après la saison 5, celle-ci nous a offerte une sixième saison de qualité et cette septième et ultime saison du show ne fait pas exception. L’idée même de voir comment le S.H.I.E.L.D. a été créé était un délice à voir pour tous les fans de la série depuis la première heure et ces retours dans le passé ont plutôt bien été maîtrisés. Bien entendu, les retours dans le temps et la découverte d’une ville rétro est toujours plaisant. Si nous avions peur au début que « un épisode, une époque » serait un peu redondant si la structure de la saison se baserait sur ce principe, les épisodes ont réussi à nous surprendre et à ne pas suivre le même schéma tout le long de la saison. Des références aux saisons précédentes sont alors glissées dans tous les épisodes, quand nous revoyons des personnages comme Malick (les différents membres de la famille avec un des méchants de cette saison, Nathaniel Malick joué par Thomas E. Sullivan), ou encore Jiaying (Dichen Lachman), nous donnant la possibilité de retourner à Afterlife, lieu d’apprentissage des Inhumains que nous avons vu dans la deuxième saison. La petite allusion à Grant Ward (Brett Dalton) était également plaisante pour tous les fans de la série et nous devons bien admettre que nous aurions aimé le revoir pour cette dernière saison, même juste en une petite apparition. On fait également référence à des éléments du Marvel Cinematic Universe, mais également au Framework de la quatrième saison.

  • Une absence remarquée
Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. : l'avis de la rédac' sur la saison 7 !
Episode 13, « What We’re Fighting For »

C’est un grand point faible de cette dernière saison de Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. : alors qu’il s’agissait de leur dernière mission ensemble, alors que nous n’avions le droit qu’à une demie-saison pour clôturer la série, on nous prive d’un personnage aimé qui va opérer une redondance qui, certes, avait une utilité dans l’histoire, mais qui a probablement du agacer quelques fans. Dès la fin de la saison 5, nous comprenons que le couple Fitz et Simmons va encore devoir faire des choix qui risquent de les séparer. Si nous étions ravis de les voir se retrouver enfin dans le final de la saison précédente, nous voilà de nouveau bloqués dans le même refrain : le couple est séparé et pire encore : Simmons n’a aucune idée de où se trouve Fitz et en vient même à l’oublier totalement dans le dernier épisode. Si nous avons pu penser au début de la saison que cette absence ne serait que temporaire, quelle n’a pas été notre surprise lorsque ce dernier ne revient que.. dans le final de la série, soit dans le double épisode ! Bien entendu, son absence, justifiée et cohérente, est logique dans toute l’histoire et l’intrigue mais il nous parait tout de même dommage de nous avoir privé de sa dynamique avec Jemma pendant toute cette dernière saison, tout comme sa dynamique avec Deke (Jeff Ward), Enoch (Joel Stoffer) ou encore le reste de l’équipe. Bien heureux de voir Fitz et Simmons avoir leur fin heureuse avec leur fille, nous sommes quand même un peu déçus de ne pas avoir réellement vu l’équipe au complet et en action une dernière fois avant la fin.

  • Le final de la série
Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. : l'avis de la rédac' sur la saison 7 !
Episode 13, « What We’re Fighting For »

Il est vrai que la résolution du conflit avec les Chronicoms était peut-être un peu facile, quand on sait que l’équipe se battait contre cette menace depuis un bon moment mais ça n’est pas quelque chose que nous avons forcément envie de retenir de ce fnal. « La boucle est bouclée ». C’est la sensation que nous avons après avoir vu le final de Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. : alors que le show débute avec Phil Coulson, les dernières secondes, se terminent elles aussi avec ce même personnage qui a dirigé son équipe pendant toutes ces années sur le petit écran. Si le personnage de Phil Coulson n’était pas toujours le plus appréciable, il faut bien avouer que celui-ci était indispensable à la série – cette même série qui a prit le pari risqué de tuer ce personnage au terme de sa cinquième saison. C’est donc avec un petit pincement au coeur que nous le quittons, au volant de sa fameuse voiture légèrement modifiée par Mack (Henry Simmons).

L’équipe est dissoute et c’est avec beaucoup d’émotion que nous les retrouvons lors de cette réunion virtuelle – une réunion qu’ils semblent vouloir essayer de s’accorder au moins une fois par an. Chacun est dispersé un peu partout – jusqu’à l’espace, avec Daisy, Kora (Dianne Doan) et l’agent Sousa (Enver Gjokaj) – une Daisy qui a elle aussi, eu le droit à son happy ending bien mérité.

C’est une dernière saison à la hauteur de la série que nous a offert Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. cette année. Une histoire intéressante, des épisodes audacieux et différents que ceux que nous avions l’habitude de voir (nous pensons particulièrement à l’épisode 9, « As I Have Always Been », réalisé par Elizabeth Henstridge avec la boucle temporelle dans laquelle le Zephyr se retrouve bloqué) pour final explosif et qui saura vous tirer une petite larme. Notre note : 4,5/5.

lovebug

lovebug

Hello, ici Marie, geek à plein temps ! Je bosse dans la communication digitale et je passe beaucoup (trop) de temps à regarder des séries en tout genre. Passionnée d'histoire et de culture américaine et britannique, je regarde surtout des séries anglophones et en VO s'il vous plait ! J'aime un peu de tout : séries historiques, Marvel, drama, comédies, fantastiques et science fiction, horreur.. Je suis quelqu'un qui aime ne pas faire comme les autres. Games of Thrones par exemple ? Pas vu un seul épisode de ma vie. Nope, pas un seul !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.