Marianne : l’avis de la rédac’ sur la saison 1 !

Première série originale d’horreur française Netflix, Marianne a été mise en ligne le 13 septembre 2019 sur la plateforme de streaming légal. Composée de 8 épisodes, cette première saison était l’occasion de montrer au monde entier que nous savons faire de l’horreur même ici, en France. Marianne raconte l’histoire d’Emma Larsimon (Victoire Du Bois), une auteure de livres d’horreur à succès qui est contrainte de retourner dans la petite ville où elle a grandit et où elle fait très vite face à ses anciens démons. Après le visionnage de la saison 1, qu’a pensé la rédac’ de Marianne ?

**Attention, cet article contient des spoilers !**

  • Une bonne histoire
Marianne : l'avis de la rédac' sur la saison 1 !
Episode 4, « C’est un beau moment »

On ne peut pas dire qu’Emma est un personnage qui fera l’unanimité. Si celle-ci nous est présentée comme quelqu’un de mauvais, la faisant alors passer pour un anti-héros, on découvre au fur et à mesure des épisodes qu’il ne s’agit que d’un rôle que celle-ci a du jouer afin de protéger les personnes qu’elle aimait. Ce qui est intéressant, avec Marianne, c’est que la première saison peut facilement se diviser en deux parties : les quatre premiers épisodes, avant l’épisode cinq qui est l’épisode flashback et les trois derniers épisodes. Lors de la première partie, on nous pose beaucoup de questions : lorsqu’Emma revient à Elden, on comprend que cette dernière n’est pas la bienvenue. On sait qu’elle est partie précipitamment et qu’un évènement mystérieux l’a coupé de ses amis de l’époque. L’épisode flashback, « Tu l’as laissée » répond alors à pas mal de ses questions, nous permettant de comprendre les réelles relations entre Emma, Aurore (Tiphaine Daviot), Seby (Ralph Amoussou) et Arnaud (Bellamine). On comprend également ce qui s’est passé dans l’école du phare et pourquoi celle-ci a fermée. Enfin, on sait qu’Emma a agit de la sorte avec ses parents, tout particulièrement sa mère, pour les pousser à bout et quitter la ville afin de les protéger de Marianne qui devenait de plus en plus dangereuse, déjà à l’époque.

Si on peut croire que toutes ces révélations auraient pu arriver trop tôt, ça n’est pourtant pas le cas : les épisodes d’après, bien qu’ils redescendent un peu en pression, arrivent à nous tenir en haleine et à nous poser de nouvelles questions qui laissent penser qu’une saison 2 pourrait être envisageable, notamment avec la fin de l’épisode 8, « On est mardi » dans lequel nous découvrons que ça n’était pas Seby qui est monté dans sa chambre deux jours plus tôt et qu’Emma est enceinte.

  • Une série d’horreur terrifiante
Marianne : l'avis de la rédac' sur la saison 1 !
Episode 6, « Pour les souvenirs »

Il est indéniable que nous n’avons pas l’habitude de voir une production française dans le registre de l’horreur : malgré cela, Marianne remplit toutes les conditions pour faire de la série une série du genre très efficace. La scène d’ouverture du premier épisode, « Tu les rêves », donne tout de suite le ton concernant les huit épisodes qui composent cette première saison. On comprend alors dans cette scène d’ouverture, via Madame Daugeron, jouée par Mireille Herbstmeyer, que cette série possédera une ambiance très sombre et dérangeante. L’interprétation de cette dernière nous mettra d’ailleurs très mal à l’aise durant les premiers épisodes de la série, jusqu’à ce que Marianne quitte son corps après le meurtre de la mère d’Emma dans l’épisode 3, « Je ne suis pas un cadeau ». Si Marianne se base sur quelques jumpscares qui sauront être efficaces aux personnes qui y sont sensibles, l’horreur que l’on retrouve dans l’ensemble de la saison ne dépend heureusement pas que de ça.

Il est toujours difficile d’expliquer en quoi un film d’horreur est bon et le problème est le même pour une série. L’horreur n’aura pas le même effet sur tout le monde puisque celui-ci joue sur nos peurs et nos angoisses qui sont propres et différents selon chacun. Cependant, on reconnait une bonne oeuvre de ce genre lorsque celle-ci ne semble pas ridicule et autant dire que nous n’avons pas ressenti cela une seule fois lorsque nous avons regardé Marianne. Les évènements terrifiants que se déroulent, pour la plupart du temps la nuit nous plongent dans une atmosphère qui fait froid dans le dos. Nous avons particulièrement apprécié les épisodes 5 « Tu l’as laissée » et 6 « Pour les souvenirs ? »  qui étaient les meilleurs de la saison mais également le climax de l’histoire. Qu’il s’agisse des scènes dans l’ancienne école du groupe d’amis lorsqu’ils essaient d’invoquer Marianne, celles à l’hôpital lorsque le père d’Emma (Pierre Aussedat) voit Camile (Lucie Boujenah) disparaitre de son lit, possédée par l’esprit de Marianne qui veut s’en prendre à l’infirmière, ou encore lorsque la petite Lucie (Romane Libert) meurt dans l’école, ces deux épisodes regorgent de codes de l’horreur qui font d’eux un climax parfait mais également terrifiant. 

  • Quelques points négatifs
Marianne : l'avis de la rédac' sur la saison 1 !
Episode 3, « Je ne suis pas un cadeau »

Si Marianne était globalement une bonne série, quelques petits points négatifs sont tout de même à noter. Tout d’abord, nous n’avons pas aimé la manière dont la série a été montée, notamment au niveau des transitions avec les pages qui se tournent très rapidement, comme les pages d’un livre, pour nous faire un petit rappel des évènements qui sont arrivés dans les épisodes précédents. Si nous comprenons l’envie de vouloir faire ce petit genre de rappel au début des épisodes, nous avons trouvé que cet effet de transition dénotait complètement avec le reste de la série mais également avec l’ambiance de celle-ci. Il aurait été possible de faire ce genre de rappel au début de chaque épisode sans cet effet de pages qui se tourne. A noté qu’au contraire, nous avons beaucoup aimé les citations au début de chaque épisode.

Enfin, deuxième point négatif qui n’est pas des moindres lorsqu’il s’agit d’une série (ou même d’un film) : le jeu de certains acteurs. Si certains étaient très convaincants, comme Lucie Boujenah (Camille) ou encore Tiphaine Daviot (Aurore), certains étaient aussi très mauvais. Nous avons eu beaucoup de mal avec le personnage de l’inspecteur Raunan, joué par Alban Lenoir, notamment à cause de son jeu d’acteur pas toujours très bon. Si son personnage était un peu spécial, il s’est avéré que le jeu de l’acteur y était pour beaucoup. Adam Amara, l’interprète d’Arnaud adolescent n’était également pas très bon et nous étions plutôt content que celui-ci n’est pas une très grande importance dans l’épisode flashback. Victoire Du Bois, quant à elle, nous a laissé un peu sur notre faim. Si parfois, elle était très convaincante, elle pouvait aussi l’être moins lors de certaines de ses scènes, ce qui est dommage puisqu’il s’agit du personnage principal de la série.

Episode 1, « Tu les rêves »

Fans d’horreur, nous vous conseillons Marianne sans aucune hésitation ! Malgré ses quelques fausses notes, il ne fait aucun doute que cette dernière soit efficace et possède de nombreux atouts pour que vous puissiez l’apprécier. Si Netflix ne s’est pas encore prononcé sur le destin de la série, il est probable que celle-ci revienne pour une seconde saison vu comment la première s’est terminée. Notre note : 4/5. 

lovebug

lovebug

Hello, ici Marie, geek à plein temps ! Je bosse dans la communication digitale et je passe beaucoup (trop) de temps à regarder des séries en tout genre. Passionnée d'histoire et de culture américaine et britannique, je regarde surtout des séries anglophones et en VO s'il vous plait ! J'aime un peu de tout : séries historiques, Marvel, drama, comédies, fantastiques et science fiction, horreur.. Je suis quelqu'un qui aime ne pas faire comme les autres. Games of Thrones par exemple ? Pas vu un seul épisode de ma vie. Nope, pas un seul !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.