Love : l’avis de la rédac’ sur la saison 3 !

C’est terminé, la comédie romantique signée Judd Apatow tire sa révérence. En effet, la troisième saison de Love est d’ores et déjà disponible sur Netflix, et comme nous l’avions annoncé, il s’agit de la dernière. Nous avions très peu apprécié les deux premières saison de Love, série qui nous raconte comment Gus (Paul Rust) et Mickey (Gillian Jacobs), deux personnages qui n’ont rien en commun vont apprendre à s’aimer. Qu’en est-il de cette troisième saison ? Attention, spoilers !

  • Un duo soudé plus que jamais

Dès le premier épisode de la première saison, nous savons que Gus et Mickey finiront ensemble et cela, malgré les nombreuses difficultés que traversent le couple. Entre les addictions de Mickey et les insécurités de Gus, le couple se tournait autour, rompait, puis se remettait ensemble depuis plus d’une vingtaine d’épisodes… De quoi nous lasser au bout de quelques heures à peine. Cette fois, Mickey et Gus se montrent soudés, plus que jamais les personnages fonctionnent ensemble et plus uniquement de façon individuelle. Bien sûr, comme tous partenaires, Gus et Mickey se disputent, mais pour une fois, leurs désaccords ne semblent plus superficiels. En effet, nous avons enfin à faire à un duo qui veut avancer, évoluer et grandir. Leurs débats ne sont plus stériles et les font réellement avancer. En somme, nous avons tout simplement enfin un couple d’adultes qui fait de son mieux pour évoluer avec ses problématiques propres.

Il est vraiment agréable de voir le couple évoluer positivement malgré les bas dans ces derniers épisodes, car contrairement à ce que nous avons pu voir dans les deux premières saisons, cette fois l’un et l’autre se tirent vers le haut afin que chacun puissent évoluer personnellement mais aussi professionnellement.

  • Des personnages qui trouvent leur voie

Gus et Mickey ont toujours été des personnages plutôt intéressants (bien que parfois agaçants). Leur plus gros défaut jusqu’ici était de ne pas savoir évoluer en tant qu’individu à part entière. Ils stagnaient beaucoup et ne suscitaient donc pas tellement d’intérêt. Cette saison nous montre d’avantage comment Gus et Mickey évoluent en dehors de leur couple. Gus s’essaie enfin à la réalisation, nous en apprenons également un peu plus sur son passé, et sa relation avec Arya évolue. Mickey, elle, devient une productrice de renom à la radio et travaille en collaboration sur des thématiques féministes. Il est clair que cette dernière est celle qui a la plus grande évolution dans la série. Dans cette ultime saison, Mickey fait même virer le Docteur Greg Colter (Brett Gelman), lui qui, dans le premier épisode de la série avait, de par sa position, le dessus sur elle. Symboliquement, le fait qu’il se fasse licencier et que tout le monde le perçoive comme le misogyne qu’il a toujours été est une finalité très satisfaisante pour le spectateur.

Gus et Mickey ne sont pas les seuls à retrouver un équilibre puisque Bertie, coincée depuis quelques temps avec Randy, un homme plutôt pathétique, qui n’a ni travail, ni domicile fixe, va finalement trouver le courage de changer de partenaire et de s’affirmer un peu plus. Discrète depuis le début de la série, nous lui trouvons enfin une importance certaine dans cette saison 3.

  • Une fin parfaite ?

Cette troisième saison conclut finalement la série, et il fallait absolument que la fin soit à la hauteur des espérances des fans. Quelque part, un simple “ils finirent heureux et eurent beaucoup d’enfants” n’aurait pas suffit. Comme nous l’indiquions plus haut dans cette critique, nous savions dès le départ que Gus et Mickey finiraient ensemble. Il fallait que la série sache surprendre le spectateur. Tout au long de la saison (et de la série), Love aborde des thématiques qui sont développées à leur paroxysme. L’addiction à l’alcool de Mickey est traitée différemment et Gus est enfin mis en difficulté. Dans l’épisode 11, Anniversary Party, Gus admet qu’il n’est pas si stable que cela mentalement et qu’il doit encore évoluer, grandir, mûrir. Une réflexion qui donne immédiatement une nouvelle dynamique au couple, une dynamique que nous n’espérions plus puisque depuis le début, Mickey a toujours été présentée comme l’instable du couple.

Le dernier épisode de la série marque définitivement le meilleur de ce qu’elle a pu nous fournir jusqu’ici. Gus et Mickey, contre toute attente, se marient, en tout intimité sur une île. Si beaucoup de leurs proches tentent de leur montrer qu’il s’agit d’une décision impulsive, Gus et Mickey finiront par écouter leur cœur. La dernière scène les montre se souriant l’un à l’autre, et la passion entre eux n’a jamais été aussi palpable…

Pour conclure, cette dernière saison marque le meilleur de la série. Si elle reste quelque chose de déjà vu et dont la finalité était courue d’avance, la saison 3 nous délivre des messages importants et nous montre un couple plus soudé et fort que jamais. Love n’aurait pas pu mieux se terminer en terme d’écriture et d’aboutissement. Notre note : 4/5.

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.