Las Chicas Del Cable : l’avis de la rédac’ sur la saison 1 !

Netflix a sorti sa toute première série originale espagnole le mois dernier, Las Chicas Del Cable, et autant vous dire que la série était très attendue chez nos voisins du sud. En effet, les séries espagnoles s’exportent très difficilement et rarement dans d’autres pays. À l’exception d’Un Dos Tres et Physique ou Chimie, le succès des séries du pays reste modéré voir inexistant. Avec l’aide d’une plateforme internationale, les séries addicts espagnols ont vu là une opportunité d’avoir enfin une vraie reconnaissance de leur culture. Mais finalement, de quoi ça parle cette série ? Tout prend place en 1928 dans une entreprise moderne de télécommunications à Madrid. La série nous plonge dans le tournant que prend la vie de quatre jeunes femmes quand elles s’installent dans la capitale pour travailler pour cette boîte. Nous suivrons alors les quatre femmes qui sont liées à leurs familles, leurs couples, leurs souvenirs… Et leurs secrets ! Nous, à la rédac’, nous étions très curieux de voir ce que le projet allait donner.

  • Vamos a ser mujeres independientes

Las Chicas Del Cable a pour but principal de peindre le portrait de femmes fortes et indépendantes. Des femmes pourtant différentes en tous points mais qui sont unies par leur désir de vie autonome. Décidément, l’Espagne, elle aussi, est d’accord pour mettre en place de belles histoires pour encourager les égalités entre hommes et femmes. La série prend place en 1928 et il faut donc prendre conscience du climat du pays à ce moment là. Les hommes ont tous les droits sur les femmes. Sont abordés par exemple les difficultés pour les femmes à divorcer. En effet, impossible de demander le divorce à son mari, même en cas de violences conjugales. La série mentionne également l’interdiction de retirer de l’argent à la banque sans l’autorisation écrite et signée du mari d’une femme.

Avec des histoires parfois bouleversantes (oui, Ángeles, nous pensons à toi) et différentes les unes des autres, Las Chicas Del Cable est clairement engagée dans la lutte pour le droit des femmes.

  • Des histoires d’amour inégales

Centrales dans le scénario de la série, les histoires d’amour sont peut-être (sûrement) prévisibles, mais elles n’en restent pas moins agréables, et même nécessaires au développement des personnages. Chacune des Chicas del cable à sa propre histoire d’amour. Cependant, certaines sont forcément plus passionnantes que d’autres. Pour commencer, Lidia (Blanca Suárez), le personnage principal est tiraillée entre deux hommes tout au long de la saison. Le triangle amoureux étant un schéma vu des centaines de fois au cinéma et à la télévision, le cas fait lever les yeux au ciel plus d’une fois, tant il est déjà vu et donc ennuyant. Pourtant, il est clair que les scénaristes ont voulu la relation de Lidia avec Francisco et Carlos passionnante. Si ce genre de relation reste encore un plaisir coupable pour beaucoup de spectateurs, les plus habitués des écrans en tous genres, eux, n’y trouvent plus leur compte depuis longtemps. Le fait est que la véritable histoire romantique qui attire l’œil dans cette série est celle de Carlota (Ana Fernández) et Miguel (Borja Luna)… Et Sara (Ana Polvorosa) ! En effet, non seulement Las Chicas Del Cable a intégré une relation lesbienne dans sa série, mais en plus, cette même relation devient polyamoureuse au fil de la série. Alors que l’homosexualité reste encore un tabou un peu partout (même en Europe), le polyamour l’est encore plus puisque méconnu. Ce n’est pourtant pas la première fois que les espagnols mettent en scène une relation de ce type puisque c’était déjà le cas dans Physique ou Chimie. L’histoire d’Ana, Sara et Miguel est si singulière, passionnante et simplement belle qu’elle vole la vedette aux autres qui paraissent beaucoup plus fades à côté de quelque chose d’aussi rare à la télévision.

  • Une protagoniste difficile

Lidia est au centre de l’attention dans toute la série, et il est vrai que le personnage est loin d’être inintéressant. Cependant, difficile de comprendre la jolie jeune femme. Que ce soit côté cœur ou en amitié, Lidia n’est pas toujours cohérente. Mystérieuse et compliquée, Lidia est pressentie comme un personnage qui ne nous ennuiera pas. Seulement voilà, le personnage est entouré de tant de mystères et de secrets, il se dévoile si peu qu’il devient agaçant, voire insupportable par moment. Ses réactions sont parfois incompréhensibles, n’ont pas de sens et nous nous détachons finalement de ce personnage pourtant prometteur. Le mystère qui entoure Lidia l’étouffe et nous ne prenons plus plaisir à être surpris par ses choix et son comportement.

  • Une série singulière

Très telenovela et finalement peu innovatrice, Las Chicas Del Cable reste pourtant singulière et ne ressemble à rien de ce qui a déjà été fait à la télévision. Avec des ingrédients pourtant commun, les showrunners ont réussi à créer quelque chose d’unique qui est agréable, divertissant et même addictif. De plus, le cliffangher de fin de saison est un véritable supplice (qui n’est pas sans rappeler celui de Ingobernable, série originale Netflix mexicaine dont nous vous parlions ici) qui nous garantie une envie dévorante de regarder la prochaine saison. Véritable plaisir coupable (ne vous inquiétez pas, on passe plus de temps à se faire plaisir qu’à se sentir coupable tout de même), Las Chicas Del Cable a trouvé une place solide au milieu des autres créations de la plateforme de streaming en se forgeant son identité qui se démarque définitivement des autres.

Des personnages forts, féministes, luttant pour leurs libertés et leurs droits, des intrigues addictives, même si certains aspects de Las Chicas Del Cable sont un peu clichés et prévisibles, la série n’en reste pas moins un très bon divertissement avec une identité propre… Bref, ça fait du bien ! Notre note : 3.5/5

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Une pensée sur “Las Chicas Del Cable : l’avis de la rédac’ sur la saison 1 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.