Killjoys : l’avis de la rédac’ sur la saison 5 !

La cinquième et ultime saison de Killjoys vient de s’achever sur SYFY. Il est donc temps pour les téléspectateurs de faire leurs adieux à Dutch (Hannah John-Kamen), John (Aaron Ashmore) et D’Av (Luke MacFarlane). Contrairement à Dark Matter, la série avait été renouvelée en 2017 pour deux saisons supplémentaires afin de clôturer comme il se doit l’intrigue. Composée de 10 épisodes, la saison met un terme définitif aux aventures des Killjoys. Alors, verdict ?

***Attention, cet article contient des spoilers***

 

  • Une redistribution des cartes 

Souvenez-vous du final de la saison 4 : nos héros échouaient à triompher de la Lady qui s’immisçait alors dans notre monde et refaçonnait l’univers à sa manière. Ainsi, dans cette nouvelle réalité créée, Dutch et John sont mariés, D’Av est un chasseur de prime à la recherche de Jaq mais il ignore qu’il s’agit de son fils, Zeph est une SDF paranoïaque et le chef de l’unité Killjoys n’est autre que… Pree ! Toutes les cartes sont donc redistribuées. Cette mise en place s’avère originale, intéressante et efficace car notre curiosité est happée. On se demande alors comment nos héros vont recouvrer la mémoire et entrer dans l’action. Eh bien, la réponse est la pluie ! Une idée pas trop mauvaise de prime abord qui s’essouffle cependant rapidement, tout comme cette situation d’exposition qui traîne en longueur…

Résultat de recherche d'images pour "killjoys season 5 dutch john"

On se questionne également sur le soudain retour de Khlyen (Rob Stewart) qui n’est pas véritablement expliqué mais dont on va devoir se contenter, bien trop heureux de revoir ce personnage secondaire complexe. Zeph (Kelly McCormack) fait acte de présence, tout comme Pree (Thom Allison), Turin (Patrick Garrow), Gared (Gavin Fox) et Fancy (Sean Baek) mais il faudra attendre plusieurs épisodes afin qu’ils reviennent sous les projecteurs. Seule Mayko Nguyen, qui joue Delle Seyah, manque à l’appel cette saison malgré quelques petites apparitions parsemées -insuffisantes. Tous ne se « réveillent » pas au même moment et il nous tarde le moment où chacun aura repris ses esprits !

 

  • Un arc de mi-saison en demi-teinte

Par la suite, c’est un arc « prison » qui nous est imposé, où nos trois protagonistes se trouvent enfermés sur un vaisseau rempli de prisonniers, à commencer par eux ! Les amateurs de séries carcérales y trouveront leur bonheur tandis que d’autres pourraient rapidement s’ennuyer… Des détenus loufoques, des combats violents, des tentatives d’évasion… Les ingrédients sont là et pourront séduire aisément nombre de téléspectateurs. A l’opposé, cet arc laisse temporairement de côté la menace de la Lady qui s’affaire tranquillement à ses petits desseins… Une sous-intrigue qui montre que le puzzle du dénouement a bien du mal à se reconstituer…

Résultat de recherche d'images pour "killjoys season 5"

De plus, les développements des personnages sont traités moins en profondeur puisque, après avoir passé la moitié de la saison à éviter Dutch, nous avons enfin droit à l’explication du comportement de John à son égard qui retombe complétement comme un soufflé. Celle-ci s’avère peu crédible et sert principalement à préparer la fin du show, avec une mise à « la retraite » du plus jeune des Jaqobis…

 

  • Une conclusion qui tarde à se mettre en place

En raison de l’arc « prison » quelque peu longuet, la conclusion a bien du mal à se mettre en route. Pire même, il semblerait que nous sommes dans une saison lambda, sans se douter que le grand final de la série approche à grands pas. En effet, bien que l’équipe soit réunie en épisode 7 et reprennent ses couleurs d’antan, les épisodes paraissent n’avoir de valeur que de « bouche -trou » avant le dénouement. Nous aurions aimé voir le final se préparer pour terminer en beauté, de façon explosive à l’image de nos Killjoys mais nous devrons composer avec le laser-game géant en milieu carcéral, l’aparté de Zeph chez La servante écarlate, le parc d’attractions militaire, etc. L’importance des personnages secondaires est sous-estimée jusqu’aux 2/3 de la saison, puis nous retrouvons l’esprit « Killjoys » que nous aimons tant lorsque -presque- toute l’équipe est au complet.

Résultat de recherche d'images pour "killjoys season 5"

D’un autre point de vue, il reste compréhensible que pour son ultime saison, la série choisisse de se recentrer sur ses 3 personnages principaux… voire même 4. Car Lucy (Tamsen McDonough) est bel et bien le quatrième membre de la « Team Awesome Force » comme aiment à se surnommer nos héros. Sa mort, bien que temporaire, et ses adieux à John auront su nous émouvoir et nous ne cachons pas notre joie de la savoir toujours « vivante ». Lucy -et son extension, ou plutôt sa « fille » Newcy, confirme qu’elle est la plus belle histoire d’amour de John !

 

  • … mais qui s’inscrit dans la lignée du show

En effet, la fin de la série est fidèle à l’essence même de ce qui a fait les grandes lignes des 5 saisons du show : de l’action, de l’humour décalé, une équipe plus soudée que jamais, des méchants aliens et des décors toujours aussi « cheap » ! N’oublions pas que Killjoys est de la petite science-fiction et que son atout principal réside en son extravagance et non pas en ses effets spéciaux mais cela ne nous empêche pas d’apprécier la série comme il se doit ! La bataille finale (peu spectaculaire et assez rapide, hélas) se met en place dans l’avant-dernier épisode et nous offre des retrouvailles attendues entre Dutch et Khlyen, et à la surprise générale… entre Zeph et Pippin (Atticus Mitchell) !! Un deus ex-machina discutable, qui confirme la volonté des scénaristes de terminer sur une note joyeuse pour tous les personnages. Ainsi, pas de morts à déplorer et un happy end pour tout le monde !

Image associée

La fin reste toutefois ouverte puisque, même si le combat face à la Lady est gagné, il reste encore ses « enfants-créatures » en liberté, que notre équipe se fera un plaisir d’aller exterminer aux 4 coins de la galaxie ! Johnny part de son côté comme il l’avait annoncé (en prenant Lucy avec lui) et nous aurions bien envie de suivre ses aventures dans un spin-off ! Un nouveau chapitre s’ouvre ainsi pour Dutch et D’av d’un côté, et Johnny et Lucy de l’autre…

 

En conclusion, pour sa dernière saison, Killjoys tarde à aligner les enjeux en traînant en longueur. Des épisodes qui peuvent déstabiliser le téléspectateur en l’emmenant dans de nombreuses sous-intrigues mais qui peinent à se recentrer sur l’essentiel : la Lady, censée être l’ennemie ultime de Dutch et ses amis. Or, il n’en est rien puisque cette méchante nous effraie à peine et ne semble pas si redoutable… Nos 3 chasseurs de primes méritaient mieux mais le divertissement est assuré. Note : 3,5/5. 

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.