How to Get Away with Murder : l’avis de la rédac’ sur la saison 6 !

L’épisode final de How to Get Away with Murder a été diffusé le 14 mai dernier sur la chaîne ABC après 6 ans de diffusion. Le show de la production de Shonda Rhimes Shondaland raconte l’histoire de Annalise Keating (Viola Davis), avocate de renom qui choisit un groupe d’élèves tous les ans pour travailler dans son cabinet privé à Philadelphie. Mais tout dérape avec son nouveau groupe d’étudiants le soir d’un jeu de joie quand son mari, Sam (Tom Verica) se fait assassiner. Après après 6 saisons et 87 épisodes, qu’a pensé la rédac’ du final de How to Get Away with Murder ?

** Attention, cet article contient des spoilers ! **

  • Un rythme effréné
How to Get Away with Murder : l'avis de la rédac' sur la saison 6 !
Épisode 9, « Are You the Mole? « 

Nous n’allons pas mentir : How to Get Away with Murder a toujours été une série qui a réussie à captiver ses téléspectateurs, notamment par son procédé narratif qui était le même dans chaque saison. Une saison commence par un gros évènement – un meurtre, généralement – qui va montrer les personnages principaux dans une situation délicate, sans pour autant que nous ne connaissions les circonstances exactes de ces évènements. Puis, on nous fait revenir en arrière, à plusieurs mois, parfois semaines des évènements. Au milieu de la saison, nous arrivons à cet évènement et le reste de la saison s’occupera des conséquences et de la résolution de ce qui s’est passé au milieu de la saison. Ce procédé a pour but de tenir le spectateur en haleine et bien qu’il était toujours brillamment exécuté, au bout de six saisons, nous nous sentions un peu lacés de ce même schéma qui se répétait encore et encore. Cependant, nous n’en tiendrons pas rigueur dans cette ultime saison du show, tant le rythme était parfaitement bien maitrisé, la rendant folle et envoutante à la fois. Jouant avec la mort d’Annalise présentée dès le début de la saison, nous ne savons pas si cette mort était simulée ou réelle. L’envie d’Annalise de s’enfuir en abandonnant Connor (Jack Falahee), Michaela (Aja Naomi King), Asher (Matt McGorry) et Oliver (Conrad Ricamora) ou encore ses deux acolytes Frank (Charlie Weber) et Bonnie (Liza Weil) nous manipule pendant la première partie de la saison et nous pensons presque que cette mort est une mise en scène.

Les révélations s’enchainent et les mystères s’additionnent, nous donnant envie de continuer jusqu’à la fin en espérant obtenir des réponses. La relation incestueuse de Sam avec sa soeur, Hannah (Marcia Gay Harden), paraissait peut-être un peu tirée par les cheveux mais elle expliquait beaucoup de choses pour nous révéler probablement un des plus gros retournements de situation de toute la série : la filiation de Frank avec Sam. La trahison de Asher était également une révélation surprenante qui a complètement divisé le groupe d’amis pourtant soudés depuis le début de la série. L’explosion du groupe était inévitable et elle était d’autant plus intéressante à voir quand Connor et Michaela ont passé cet accord avec le FBI pour témoigner contre Annalise qui les a pourtant aidé depuis le début pour leur éviter la prison.

Les relations entre les personnages continuent d’évoluer et se montrent encore plus complexes dans cette saison, montrant alors que ce groupe pourtant solide possède des faiblesses qui ont failli détruire la vie de chacun d’entre eux.

  • Une saison centrée sur Annalise
How to get away with murder
Épisode 14, « Annalise Keating Is Dead »

Bien que l’histoire était toujours partagée entre Annalise et les étudiants, il faut bien admettre que la professeure et avocate a toujours été le point fort de How to Get Away with Murder. Personnage complexe qui a su se dévoiler au fil des saisons, Annalise ne finit pas de nous surprendre dans ce final et son personnage est probablement un des plus aboutis après ce 87ème et dernier épisode. Si au début elle se montre sous un jour que nous connaissions déjà, celle-ci n’avait jamais été en centre de désintoxication pour soigner son addiction à l’alcool : on comprend alors dès le départ que cette saison nous montrera une Annalise différente, et nous avons été servis. Son envie de s’échapper et de laisser tomber les étudiants au début de la saison ne lui ressemblait pas mais était tout de même compréhensible avec tout le poids qu’elle porte sur ses épaules. Elle a toujours été la colle qui tenait le groupe ensemble et nous avons bien vu que sans elle, tout finissait par exploser.

Son choix de mettre Tegan (Amirah Vann) de côté pour son procès n’était également pas très surprenant : qui de mieux pour la défendre qu’elle même ? Annalise a toujours été la star des tribunaux, ayant été jusqu’à trainer l’Etat de Pennsylvanie devant la Court Suprême dans la saison précédente. Si elle a bien souvent été montrée au plus bas, Annalise se présente forte et combattante dans la deuxième partie de la saison, prête à affronter le jury et le FBI pour son procès. Bien entendu, le jeu incroyable de Viola Davis y est aussi pour quelque chose et on comprend pourquoi l’actrice a remporté de nombreux prix pour son travail dans la série et elle prouve encore une fois son talent, notamment dans le dernier épisode, « Stay », lorsque Annalise présente sa dernière plaidoirie, avec son discours sur ce masque qu’elle choisit de ne plus porter alors qu’elle s’entêtait à le porter depuis des années.

  • Une fin décevante
How to Get Away with Murder : l'avis de la rédac' sur la saison 6 !
Épisode 15, « Stay »

Il était difficile de savoir comment le show allait se terminer : tout peut arriver, et nous l’avons compris à partir du moment où le personnage de Wes (Alfred Enoch), qui était pourtant un des principaux de l’histoire, est mort dans la troisième saison. Si cette fin a été commenté de manière très positive sur les réseaux sociaux après la diffusion du dernier épisode, nous n’allons pas mentir : celle-ci nous a un peu déçu. Listons les points positifs et négatifs de ce final. Attention, il s’agit d’une liste totalement subjective qui va vous spoiler entièrement la fin de la série. Si vous n’avez pas encore vu l’épisode et que vous ne voulez pas savoir, arrêtez-vous ici.

Dans les points positifs, nous noterons la fin du procès d’Annalise. Si la fin celle-ci nous a semblé un peu rapide et presque facile, le résultat n’en était pas moins satisfaisant et le discours d’Annalise à la fin était parfait, résumant son personnage et toute son évolution pendant les six saisons de How to Get Away with Murder. Ce même personnage, est d’ailleurs celui qui a eu la meilleure évolution et la meilleure fin, puisque c’est celle qui a été la mieux narrée dans le dernier épisode. Annalise est acquittée, elle vie le reste de sa vie heureuse en compagnie, entre autre, de Tegan mais aussi en ayant un rôle dans la vie de Christopher, le fils de Wes et Laurel (Karla Souza). Les dernières secondes de l’épisode nous ont aussi beaucoup plu : le fait que Christopher soit joué par Alfred Enoch et que celui-ci soit professeur dans la même faculté de droit qu’Annalise pour animer le même cours intitulé aussi « How to Get Away With Murder ». C’est une boucle bouclée, le meilleur moyen de terminer une série.

Dans les points négatifs, nous parlerons probablement un peu plus du reste des personnages. Tout d’abord, la mort express de Bonnie et Franck, avec son geste totalement improbable qui ne ressemble pas du tout au personnage. Malin, il aurait pu se débarrasser de la Gouverneur Birkhead (Laura Innes) sans mettre la vie de Bonnie ou de Annalise en danger, et en étant sûr de réussir son coup. Le fait qu’il décide de faire ça devant tout le monde ne ressemblait pas vraiment au personnage, malgré son impulsivité et son instabilité après qu’il ait apprit l’identité de ses parents biologiques. L’explication de ce que deviennent les étudiants a également été très rapide, et nous aurions aimé avoir plus de détails sur leur vie avant de les voir aux funérailles de Annalise. Connor fait de la prison, mais combien de temps ? Il reste avec Oliver, ont-ils divorcés ? A quoi ressemble leur vie aujourd’hui ? Michaela devient juge, elle semble avoir des enfants, mais elle a aussi l’air d’avoir perdu contact avec Annalise, Connor et Laurel. Qu’a fait Lorel de sa vie ? Tant de zones d’ombres un peu frustrantes, après avoir passé six ans avec des personnages en priant pour qu’ils ne se fassent pas prendre. Et bien que la mort d’Asher a permis au FBI de lancer un vrai procès contre Annalise, son absence dans le dernier épisode était très décevant, surtout quand on voit qu’ils ont réussi à inclure Wes via le biais de Christopher. Asher était un personnage très intéressant qui lui aussi, avait beaucoup grandi au fil des six saisons et sa mort paraissait un peu inutile.

Après six ans de bons et loyaux services, How to Get Away with Murder tire sa révérence avec une saison à la hauteur du reste de la série. Si la fin ne nous a pas satisfaite entièrement, nous savons qu’elle a probablement fait des heureux et aucune grosse faute majeure n’a été commise. C’est une série qui mérite d’être regardé et qui a mérité son succès pendant ses six saisons. Notre note : 4/5.

lovebug

lovebug

Hello, ici Marie, geek à plein temps ! Je bosse dans la communication digitale et je passe beaucoup (trop) de temps à regarder des séries en tout genre. Passionnée d'histoire et de culture américaine et britannique, je regarde surtout des séries anglophones et en VO s'il vous plait ! J'aime un peu de tout : séries historiques, Marvel, drama, comédies, fantastiques et science fiction, horreur.. Je suis quelqu'un qui aime ne pas faire comme les autres. Games of Thrones par exemple ? Pas vu un seul épisode de ma vie. Nope, pas un seul !

2 pensées sur “How to Get Away with Murder : l’avis de la rédac’ sur la saison 6 !

  • lovebug
    30 mai 2020 à 7 h 41 min
    Permalink

    C’était effectivement une très bonne série dans son ensemble, il n’en fait aucun doute !

  • Avatar
    24 mai 2020 à 3 h 37 min
    Permalink

    C’est la meilleur série que j’ai pu regarder. Elle mérite 10/10.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.