Hinterland : l’avis de la rédac’ sur la saison 1 !

La série Hinterland (Y Gwyll dans sa version galloise) est diffusée depuis octobre 2013 au pays de Galle sur la chaîne S4C et comporte trois saisons, dont la dernière s’est terminée en 2016. La première saison est disponible en France sur Netflix et Polar+, qui nous dévoile aujourd’hui la seconde partie de cette série policière d’origine galloise écrite par Marc Evans (Patagonia).

L’intrigue nous propose de suivre les enquêtes de l’inspecteur en chef Tom Mathias (Richard Harrington) dans la petite ville de campagne Aberystwyth. Mais qu’a donc pensé la rédac’ de la première saison ?

*attention : cette critique peut contenir des spoilers*

Hinterland
  • Un scénario élaboré

On retrouve donc Tom Mathias, un inspecteur venu de la ville pour une nouvelle prise de poste dans un village rustique et typique de la campagne Galloise. On suit dès le début la découverte d’une scène macabre, ensanglantée et d’une disparition suspecte. Chacun des 4 épisodes d’1h30 a son affaire, avec un schéma différent à chaque fois, similaires à une saga de films policiers. Les scénarios sont rythmés par les légendes locales, les mystères et parfois les lourds secrets des habitants de la région. Plus les épisodes avancent, plus ils sont prenants et intrigants, on est rapidement happés par les histoires sombres et glauques que peuvent faire ressortir les enquêtes de l’inspecteur ainsi que par l’ambiance générale de la série.

Hinterland
  • Une atmosphère travaillée

En effet, le charme des policiers et drames anglo-saxons est désormais bien reconnu (Sherlock, Hidden, Keeping Faith, etc…) et on retrouve effectivement ici un style sombre et austère que l’on apprécie particulièrement. Il est parfaitement en accord avec l’intrigue et les affaires mystérieuses sur lesquels travaillent nos protagonistes, ainsi qu’avec les aspects lugubres et sévères que les lieux et les enquêtes peuvent renvoyer. On a adoré également la façon dont les légendes et le mysticisme ont parfois une place dans la série et dans les crimes auxquels sont confrontés l’équipe, ainsi que la manière dont ceux-ci doivent parviennent à y faire face.

Hinterland
  • Des personnages captivants

L’une des choses les plus intéressantes de la série est le travail des personnages. On a tout d’abord en personnage principal Tom Mathias, incarné par Richard Harrington (Poldark), qui paraît au premier abord très froid, le stéréotype du travailleur acharné et borné. Malgré tout, il parvient dans sa détermination et son investissement à prouver sa compassion, son empathie et son attachement à élucider les meurtres les plus horribles. A ses côtés se trouve l’inspecteur principal Mared Rhys (Mali Harries), une femme caractérielle mais à la fois douce et compréhensive, qui entretien un lien particulier avec sa région d’origine. Parfois sèche et méprisante, elle se montre tout de même protectrice et maternelle avec ses coéquipiers. Parmi eux se trouve le sergent Siân Owens (Hannah Daniel) qui apporte à la série un peu de fraîcheur par le biais de son enthousiasme et de sa joie de vivre, en décalage avec le caractère sobre et strict de son métier et des supérieurs. Le quatrième personnage notable de la série et de l’équipe est l’agent de police Lloyd Elis (Alex Harries), qui lui aussi paraît en contraste avec les inspecteurs qui dirigent l’enquête. Discret mais énergique et volontaire, il est d’une efficacité remarquable et d’une aide précieuse.

Hinterland

La série Hinterland est donc une agréable surprise, tant par son scénario que par son atmosphère particulière et ses personnages. La première saison nous offre des affaires toutes plus intéressantes les unes que les autres et pour les amateurs du genre policier et du drame anglais, c’est un réel plaisir. A la rédac’ on vous la recommande et on a hâte de découvre la suite sur Polar+ tous les lundis et ce dès ce soir, 20h50 !

Lennahera

Lennahera

Passionnée de cinéma et de séries depuis très jeune, la première à laquelle je me suis vraiment accrochée était The Walking Dead. Aujourd'hui j'adore toujours autant l'horreur comme avec American Horror Story mais mes préférées restent Peaky Blinders et Vikings. J'aime beaucoup l'histoire et la mythologie, les drames me plaisent généralement, et les thrillers psychologiques sont toujours un plaisir pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.