Hard Sun : l’avis de la rédac sur la saison 1 !

Hard Sun, par les créateurs de Luther (dont la saison 5 est attendue prochainement) s’est achevée au terme de 6 épisodes sur la BBC One.

La série est diffusée depuis ce Dimanche 18 Février sur Canal +.

Après notre avis mitigé sur le pilot, voici notre bilan de la saison.

Pour rappel, le synopsis : Imaginez le monde que vous voyez quand vous regardez par la fenêtre … sauf qu’il est maintenant condamné à disparaitre. Il n’y a pas de héros pour venir vous sauver, aucun plan d’urgence. Nous avons 5 ans. Tel est le monde de Hard Sun…

Avec Jim Sturgess et Agyness Deyn.

 

Beaucoup de promesses …

L’intrigue de base est très convaincante et prometteuse : deux policiers londoniens que tout oppose, qui font nouvellement équipe. Charlie Hicks  et Elaine Renko sont chargés d’enquêter sur la mort pour le moins étrange d’un pirate informatique. Leur enquête les mène sur la piste d’une clé USB qui contient des informations classées top secrètes par les services de renseignement anglais. La clé renferme en fait un programme, nommé Hard Sun (en référence à une chanson de David Bowie), qui prédit que dans cinq ans la terre connaîtra sa fin suite à un gigantesque cataclysme.

Le point de départ des ennuis pour nos deux protagonistes intervient lorsque l’agent Renko décide de faire fuiter l’information dans la presse. S’en suivent alors des actes de violences en pagaille, les citoyens, persuadés eux aussi que la fin du monde est proche, décident de ne plus respecter la loi et de régler leurs comptes…

Partant de là, l’on pouvait s’attendre à une série pleine de rebondissements, une intrigue policière qui sort des sentiers battus et qui captive le spectateur. D’autant plus que la réalisation est superbe, sombre et apocalyptique sans trop l’être pour garder un semblant de réalisme presque documentaire, comme c’était le cas dans Luther. A l’image de nombreuses séries britanniques policières, Hard Sun peut en effet compter sur de nombreux plans percutants, qui servent certains passages plus violents et percutants, remarquablement. Le travail sur l’ambiance ne peut qu’être salué.

… autant de déceptions

Là où le bât blesse, c’est que Hard Sun finit par s’enliser dans les schémas classiques de la série policière, un parti pris assumé, où l’auteur préfère coller à la narration de type thriller, plutôt que de basculer dans l’originalité en se préoccupant davantage de la partie SF de la série, qui lui permet(ait) pourtant de se démarquer du lot de série du genre. Alors que le côté dystopique de l’intrigue constituait sa principale force, la narration semble l’oublier totalement pour dériver dans le déjà vu et le classique. Dommage.

Finalement, chaque épisode est construit sur une enquête différente, Hicks et Renko se préoccupant d’une meurtrier à la fois, pour servir une narration bien trop classique et habituelle. Bien sûr, ils dévient un peu, au profit de recherches l’un sur l’autre, car, évidemment, chacun renferme un terrible secret qu’il faut découvrir.

Les vraies questions intéressantes tournaient autour du projet Hard Sun et de l’implication du gouvernement. Au final, beaucoup restent sans réponse, dans un final décevant et bâclé. Après avoir réglé leurs problèmes personnels (ou pas), les deux enquêteurs se rappellent que la fin du monde est potentiellement proche !

On relèvera également les deux personnages principaux complètement stéréotypés, qui n’évoluent que bien trop peu (ou de manière plate et linéaire) pour se révéler intéressant. Il faut cependant saluer le parti pris sur la relation qui lit Renko à son fils, qui offre de beaux mais aussi durs moments. Même si, in fine, de nombreuses questions restent également en suspens sur ce point.

Points positifs

  • Le travail remarquable sur l’ambiance et la réalisation
  • L’idée de base..

Points négatifs

  • Des personnages sur-écrits et stéréotypés
  • Intrigue trop alambiquée pour peu de réponses
  • Final bâclé

Conclusion : Les réticences relevées à la suite du pilote se confirment et malheureusement la série ne décolle jamais, est bien trop brouillonne et trop peu de réponses sont apportées. On peut y voir une explication en pensant que cette première salve d’épisodes devrait permettre de poser (bien trop longuement) les bases pour une éventuelle saison 2, que l’on n’espère même pas. Une vraie déception.

Note : 2,5/5

Theobald

Moi c’est Thibault, j’ai 24 ans et je suis autant passionné de séries que de films. Je passe le plus clair de mon temps libre à essayer d’être à jour entre les différentes sorties, et les différentes publications sur le sujet (sites, magasines, etc…). Concernant les séries, puisque c’est ici le sujet, je crois que la première que j’aie vraiment regardée assidûment et qui m’a fait plonger dans l’addiction était Buffy contre les Vampires, que je trouve d’ailleurs toujours très actuelle dans les thèmes très riches qu’elle a développés, et j’aime beaucoup le travail de Joss Whedon. Ensuite, même si je ne l’ai pas terminée et que le reboot ne m’intéresse pas, j’ai découvert le streaming et la VOSTFR à l’époque avec Prison Break, dont j’avais dévoré les deux premières saisons. Depuis, je pense avoir découvert des programmes de bien meilleure qualité, qui m’ont fait réaliser que la frontière entre les séries et le cinéma est parfois maigre : Les Soprano, Six Feet Under, Breaking Bad, Twin Peaks, Lost, Fargo, Friday Night Lights, mais aussi des séries plus légères comme Scrubs, Louie… Bref, la liste est longue !

Une pensée sur “Hard Sun : l’avis de la rédac sur la saison 1 !

  • 26 février 2018 à 19 h 42 min
    Permalink

    J’ai beaucoup apprécié cette série dans l’ensemble surtout dans son écriture et la réalisation . Il est vrai qu’il y a beaucoup de sous-intrigues qui aurait mérité d’être supprimé pour cette première saison . Je pense qu’il aurait fallu faire :

    choix 1 : un triller policier avec le serial killer ( épisode 3 et 4 ) pendant les 6 épisodes car oui l’intrigue de celui-ci était juste excellent et très bien joué .
    choix 2 : se focaliser totalement sur l’effet SF , fin du monde et conspiration .

    Pour ma, par j’ai été surpris du très bon jeu de l’actrice moi qui pensait qu’elle était juste une it-girl sans interêt .

    S’il y a une saison 2 il faudrait vraiment épuré le fond de la série et faire un choix sur la direction à prendre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.