Game of Thrones : L’avis de la rédac’ sur le 6×3 « Oathbreaker »

Le troisième épisode de cette sixième saison de Game of Thrones a été diffusé, comme toujours, dans la nuit de dimanche à lundi. Si les deux premiers épisodes de cette saison manquaient un peu de surprises, il n’en est rien pour ce troisième. En effet, le premier épisode n’avait rien de surprenant, ni même d’exceptionnel dans sa généralité. Quant au deuxième, la mort de Roose Bolton pouvait à la rigueur être un choc, mais elle fut très vite oubliée à l’instar de celle de Balon Greyjoy. Si c’est le cas, c’est tout simplement parce que ces deux personnages ont toujours vécu dans l’ombre de leurs enfants (Ramsey pour Lord Bolton, et Theon et Asha en ce qui concerne Balon). Ces morts n’auront donc aucun impact surprenant sur la série. De plus, la série ne surprend plus par sa capacité à tuer des personnages à la pelle. Après 5 saisons, nous, spectateurs, nous sommes habitués à cette caractéristique de la série. Ce n’est plus une surprise : c’est juste Game of Thrones. Dans le deuxième épisode, un autre point important : La résurrection de Jon Snow. Non seulement le fait en soi était prévisible, mais même la façon de le ressusciter n’avait rien de surprenant.
C’est donc avec un grand plaisir que j’ai regardé ce troisième épisode de la saison 6, puisque, enfin, la série surprend et prend le spectateur de court.

Tout d’abord, cet épisode marque le retour non seulement d’Osha (interprété par l’excellente Natalia Tena) mais aussi celui de Rickon Stark, tous deux disparus depuis plusieurs saisons. Nous les retrouvons donc en mauvaise posture puisqu’ils sont capturés par un des plus grand psychopathe de la série : Ramsey Bolton. Sans son loup (tué par les hommes de Ramsey), Rickon est à priori sans défense face à Bolton, qui avait un besoin vital d’un Stark dans son camp afin de pouvoir régner sur le Nord comme il se doit. Le retour de Art Parkinson dans son rôle est une véritable surprise puisque la nouvelle n’avait pas du tout fuité avant la diffusion de l’épisode. C’est de ce genre de choses dont manquent cruellement les séries actuellement : prendre le spectateur de court. C’est ce qu’a réussi à faire ici Game of Thrones sans pour autant tuer un personnage important. Il a seulement été question de scénario et de bonne réalisation.

Pour continuer, l’épisode s’ouvre une nouvelle fois sur Bran qui fait donc des recherches dans le passé de son père. Tous ces flashbacks ont bien l’air de mener à une chose : La véritable identité de la mère de Jon, et ce qui est vraiment arrivé à la sœur de Ned, Lyanna Stark. Nous suivons donc un Ned Stark plus jeune. Si les séquences avec Bran restent courtes, elles n’en restent pas moins intrigantes et intenses.

En faisant un petit tour du côté d’Arya, nous découvrons qu’après plusieurs heures à se faire taper dessus, elle mérite enfin le droit de récupérer la vue. Beaucoup de spectateurs avaient deviner qu’elle récupèrerait la vue dans cette saison, mais il n’en est pas moins qu’il est certain que cette épreuve marquera un véritable tournant chez la petite Stark. En trois épisodes, nous ne pouvons pas dire que les aventures d’Arya aient été très palpitantes. Nous espérons donc qu’à présent que sa vue lui a été rendue, nous pourrons voir quelque chose de plus profond.

Enfin, certainement un des points les plus importants de cet épisode reste le choix crucial de Jon Snow. En effet, après sa résurrection, Jon prend deux décisions. D’abord, il décide de pendre les traîtres dont Olly et Sir Alister. Ce n’est pas de bon coeur, mais Jon prend tout de même cette dernière responsabilité en tant que Lord Commandant. Dernière responsabilité puisqu’il lègue ensuite le rôle de Lord Commandant à son fidèle ami Eddison Tollett avant de prendre la décision de quitter définitivement la Garde de Nuit. A première vue, cette décision nous a d’abord surpris, puis il paraît logique et totalement censé que Jon en ait fini avec la Garde qu’il a désespérément tenté de sauver et qui a fini par le tuer.

Voilà donc pour cet épisode plein de surprises ! Cet épisode est clairement celui qui a été le mieux écrit jusqu’ici pour cette troisième saison. L’épisode n’a pas besoin de scènes choquantes pour surprendre, et c’est généralement le cas dans une série de qualité. Chaque épisode surpasse le dernier depuis le début de la saison. Espérons donc que ce soit le cas jusqu’au season final.

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Une pensée sur “Game of Thrones : L’avis de la rédac’ sur le 6×3 « Oathbreaker »

  • 12 mai 2016 à 19 h 10 min
    Permalink

    Cette saison 6monte en puissance et j’espère qu ‘en effet elle nous tiendra en haleine jusqu’au bout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*