Game of Thrones : L’avis de la rédac’ sur le 06×05 « The Door »

C’est dans la nuit de dimanche à lundi que le cinquième épisode de Game of Thrones a été diffusé sur HBO, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a fait parler de lui. Just About TV vous explique pourquoi !
C’est le cas depuis le début de cette sixième saison, Sansa n’agit plus du tout en victime et prend le contrôle de sa vie. Elle le prouve une nouvelle fois dans cet épisode où elle s’impose face à Littlefinger. Sansa assume pleinement son titre de Stark et est totalement consciente de l’avantage que lui procure le fait d’avoir Brienne à ses côtés. Sansa est un personnage qu’il coûtait à beaucoup d’apprécier puisque pendant 5 saisons, elle n’est rien d’autre qu’un bout de femme victimisée et manipulée. Cette sixième saison veut clairement nous faire oublier cette Sansa là, et Sophie Turner, son interprète gère la transition avec brio !

Cette saison se démarque décidément des autres, et concrètement, ce n’est pas pour nous déplaire. Les îles de fer, mentionnées bon nombre de fois dans le passé n’ont jamais été présentes dans la série. Il est clair que les scénaristes ont décidé de leur donner une place de choix dans l’intrigue principale qui plane autour de Westeros. Dans cet épisode, Yara Greyjoy tente tant bien que mal de récupérer le trône de son père, et malgré le soutien certain et solide de son frère, c’est son oncle qui hérite de la couronne. Cependant, face à cette défaite, Yara ne baisse pas les bras. Avec ses hommes et accompagnée de son frère, elle vole l’intégralité des bateaux des îles de fer. Son but ? Proposer ses bateaux à Daenerys afin qu’elles puissent (enfin) poser les pieds sur Westeros et ainsi réellement entrer en guerre pour récupérer le trône qui lui reviendrait de droit. En contrepartie, les îles de fer deviendraient indépendantes. Yara et Deanerys sont toutes deux des femmes de pouvoir, mais surtout des femmes qui ont pour particularité de toujours vouloir faire ce qui est juste. Une alliance entre ces deux personnages ne semble donc pas du tout impossible et pourrait annoncer de bonnes choses pour la suite.

Mais si l’épisode a fait parler de lui, c’est bien grâce à ses 15 dernières minutes. Dès le premier épisode de la saison nous pouvions avoir un aperçu de ce que peut faire Bran de ses pouvoirs. Il est donc désormais capable de voir le passé en plus de pouvoir prendre possession des corps. Cet épisode a apporter une nouvelle précision sur ses capacités : il est également capable d’interférer dans les événements du passé. Alors que dans le présent, ils se font attaquer par les marcheurs blancs, Bran prend le contrôle d’Hodor tout en étant en transe, dans le passé. Oui, rien de très simple à comprendre, mais qui dit « voyage dans le temps » dit toujours problèmes de compréhension.
Hodor, sous le contrôle de Bran, se sacrifie lors de cet épisode en gardant la porte fermée aux marcheurs blancs afin que Meera puisse fuir avec Bran. Cette séquence, mettant en scène alternativement le présent et le passé, marque une des meilleures de la série en terme d’écriture et de réalisation. En effet, non seulement la réalisation est bonne (la scène est déchirante), mais nous en apprenons également un peu plus sur les effets que peut produire Bran sur le passé. Lorsque Bran a pris possession du corps d’Hodor, cela a eu un impact direct sur le passé. Nous apprenons donc que si Hodor n’est plus capable que de prononcer le mot « Hodor » c’est tout simplement a cause du traumatisme puisque « Hodor » est le diminutif de « Hold The Door ». Intéressante, intense, bien écrite et bien réalisée, cette séquence marque également un tournant majeur de Game of Thrones.

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de série ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*