Friends From College : l’avis de la rédac’ sur la saison 1

La première saison de Friends From College est disponible depuis le 14 juillet dernier sur la plateforme de vidéos à la demande Netflix et avec Cobie Smulders (How I Met Your Mother), Keegan-Michael Key (Playing House), Fred Savage (Les années coup de cœur) et Annie Parisse (Person of Interest) au casting, on ne pouvait vraiment pas passer à côté ! Friends From College suit un groupe d’amis qui ont tous la quarantaine et qui se sont connus à l’université… Autant dire que le pitch n’était déjà pas très accrocheur… Finalement, que vaut réellement la série ? On vous en parle.

 

  • Des personnages clichés et antipathiques

En lisant le synopsis de la série, déjà, nous ne nous attendions pas à du grand art : l’idée est simpliste. Une bande d’amis depuis l’université qui se retrouve des années après… Mais alors quand on découvre les personnages, tout se caricature : on retrouve par exemple l’écrivain raté, ou encore la femme d’affaire insupportable. Dès le début du pilote, déjà, les choses commencent mal et on ne s’identifie à aucun personnage. La cerise sur le gâteau sera sans doute celle qui couche avec le petit ami de sa meilleure amie… depuis toujours ! Si encore l’alchimie entre Sam (Annie Parisse) et Ethan (Keegan-Michael Key) était présente… mais même pas ! Nous retrouvons plus d’alchimie entre Ethan et sa véritable petite amie, Lisa (Cobie Smulders).

Les acteurs manquent cruellement de présence à l’écran, mais ce n’est pas le seul problème. Le vrai souci de la série tient en un mot : maturité. Celle-ci est inexistante, tout simplement. La série n’est tout simplement pas drôle, les « blagues » sont du niveau collège, et encore, et les acteurs eux-mêmes n’y croient pas une seule seconde. De plus, Sam et Ethan sont clairement centraux durant toute la saison, alors qu’ils s’agit des deux personnages les moins matures et les plus insupportables. C’est d’autant plus dommage quand on sait que d’autres personnages -faisant pourtant partie de la bande- restent donc en retrait, malgré un plus fort potentiel à exploiter.

On peut noter d’ailleurs un parallèle (non voulu, bien sûr) entre Ethan, écrivain « pour adultes », qui se retrouve à devoir écrire des romans « pour ados », et les scénaristes de la série, qui voulaient sans doute écrire quelque chose de drôle, mais se retrouve à écrire un amas de clichés que même les acteurs ne comprennent pas.

 

  • Un arrière-goût de déjà-vu

En commençant Friends From College, nous ne nous attendions déjà pas à quelque chose de grandiose, mais alors certainement pas à tomber aussi bas… L’immaturité du scénario n’est pas la seule raison du flop total qu’a fait la série. En effet, le pitch n’avait tout bonnement rien d’attrayant : c’est du déjà-vu ! Friends, How I Met Your Mother, New Girl, The Big Bang Theory, Cougar Town… On connait. Une énième série nous présentant une bande d’amis n’était donc vraiment pas nécessaire, même avec un casting cinq étoiles.

Les personnages ne sont même pas bienveillants les uns envers les autres et il semblerait que leurs seuls points communs soient leur immaturité et leur amour pour le vin. Mais qu’est-ce qui les rapproche donc autant ? On ne le saura probablement jamais… Les personnages vivent alors des relations uniquement toxiques que nous détestons voir à l’écran, surtout pendant une saison entière. Nous assistons pendant huit longs épisodes à des situations vues maintes et maintes fois et à des scènes improbables, bordéliques et grotesques. Friends From College n’a rien de la sitcom qu’elle nous vendait. Pire encore, elle nous met mal à l’aise continuellement.

 

En conclusion, Friends From College, malgré un excellent casting et un pitch passe-partout, nous met constamment mal à l’aise devant l’immaturité et l’absurdité des scènes. De plus, la série souffre d’un pitch qui sent le réchauffé… Notre note : 1/5.

Xanda

Xanda

25 ans, passionnée par les séries, Harry Potter, la lecture, les Funko Pop et Pokémon. Me dirige très facilement vers des séries appartenant aux genres fantastique/super-héro, science-fiction et drame. Souvent du mal à me lancer dans les séries à fort succès (Game of Thrones, The Walking Dead ou Breaking Bad). Complètement fan de Veronica Mars, Skins, The O.C., Bates Motel, How To Get Away With Murder et Gotham.

Une pensée sur “Friends From College : l’avis de la rédac’ sur la saison 1

  • 29 juillet 2017 à 19 h 38 min
    Permalink

    Ça fait mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.