Famous in Love : l’avis de la rédac’ sur la saison 1

Famous in Love, c’est la dernière création de Marlene King, qui a déjà produit Pretty Little Liars et son spin-off Ravenswood. La série met à l’honneur l’actrice Bella Thorne, ce qui est un plaisir, après l’avoir vue dans Shake It Up sur Disney Channel pendant trois ans. L’histoire est simple : nous suivons Paige (Bella Thorne) en pleine ascension dans le monde du cinéma quand elle obtient le rôle titre de l’adaptation cinématographique d’un livre très populaire chez les adolescents.

  • Des personnages clichés

Malheureusement, Famous in Love ne nous présente que des personnages clichés… On pourrait croire que c’est assumé, comme c’est le cas par exemple dans Riverdale, comme nous vous en parlions dans notre bilan cette semaine, mais il n’en est rien. De ce fait, Rainer (Carter Jenkins) est un beau gosse musclé qui en apparence a tout ce qu’il souhaite – surtout avec une mère productrice – mais qui est en fait un ancien alcoolique qui n’a jamais rencontré son père puisque sa mère lui a menti pendant vingt-trois ans. Nous avons également Alexis (Niki Koss), la manipulatrice et garce du casting qui n’hésite pas à jouer de son charme pour obtenir ce qu’elle veut, quitte à briser les autres, mais qui se révèle être vraiment attachée à Jake (Charlie DePew). Jake, d’ailleurs, est le meilleur-ami-petit-copain-on sait-pas-trop de Paige – mais ils ne se le sont avoués que la veille de l’audition de la jeune femme – et veut devenir scénariste – mais est bien trop naïf. Quant à Cass (Georgie Flores), elle est la meilleure amie jalouse, celle qui aurait aimé être à la place de Paige, parce que, après tout, c’est elle qui a fait des pris des courts de théâtre ! Enfin, Paige, la bonne élève, studieuse et consciencieuse, prête à tout pour faire plaisir à papa, qui essayera d’allier son nouveau métier, ses études à l’université – même si on l’a vue seulement trois fois en cours en dix épisodes – et ses relations amicales-amoureuses.

  • Un plaisir coupable

Avec un scénario sans relief et surtout prévisible au possible, nous ne nous attendions pas à rester scotchés devant l’écran, et pourtant… Marlene King a visiblement réussi son pari : après dix épisodes nous sommes toujours là et prêts à revenir pour la suite de la série. Cela est sûrement dû aux réactions que les personnages peuvent avoir. En effet, malgré leurs physiques et leurs tenues vestimentaires parfaits, les personnages principaux bénéficient d’une chose rare dans les séries de cet acabit : des réactions réalistes. Et c’est bel et bien ça qui nous fait rester de la télévision. Impossible d’en vouloir à Jake de vouloir partir de la collocation, ou bien à Cass de cacher son métier de femme de ménage topless, ou même à Rainer d’être un imbécile avec les femmes. Toutes ses réactions, bien qu’insupportables, sont réalistes. Il est même possible d’en venir à réussir à s’attacher à certains, particulièrement Cass et Jake, surtout à la fin de la saison.

 

Même si Famous in Love ne casse clairement pas trois pattes à un canard et qu’elle se prend bien trop au sérieux alors qu’elle enchaîne les clichés, elle garde un pouvoir d’attraction qui nous fait rester jusqu’au final en s’améliorant d’épisode en épisode. Notre note : 3/5

Xanda

Xanda

25 ans, passionnée par les séries, Harry Potter, la lecture, les Funko Pop et Pokémon. Me dirige très facilement vers des séries appartenant aux genres fantastique/super-héro, science-fiction et drame. Souvent du mal à me lancer dans les séries à fort succès (Game of Thrones, The Walking Dead ou Breaking Bad). Complètement fan de Veronica Mars, Skins, The O.C., Bates Motel, How To Get Away With Murder et Gotham.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*