Everything Sucks! : l’avis de la rédac’ sur la saison 1 !

Everything Sucks!, c’est la nouvelle série au format court signée Netflix. Décidément, la plateforme de streaming touche à tout et cette série qui nous plonge dans les années 90′ nous le prouve. Nous allons suivre une bande d’adolescents divisés entre le club de théâtre et celui d’audiovisuel qui vont devoir apprendre à cohabiter…

Retour sur la première saison d’Everything Sucks! !

  • Une déclaration d’amour au cinéma

C’est le fil conducteur de la série, Everything Sucks! nous raconte comment ces adolescents qu’a priori tout oppose vont faire équipe pour réaliser un film. En effet, lorsque Luke (Jahi Di’Allo Winston) et ses deux amis rejoignent le club d’audiovisuel, ce dernier tombe éperdument amoureux de Kate Messner, en charge de la caméra. De fil en aiguille, le club sera verra contraint de collaborer avec le club de théâtre. C’est alors que se développe la thématique du cinéma qui parlera forcément à toutes ces personnes qui ont goûté à l’option cinéma au lycée, notamment en ce qui concerne le fameux “film de fin d’année”. La cinéma et tout ce qui l’entoure est central dans la série. Nous avons notamment adoré tous les petits obstacles auxquels doit faire face Luke lors de la création de son film. Nous pensons notamment à la petite mésaventure du fond vert qui, malgré la situation dramatique, nous a fait sourire. La série n’oublie pas de mettre en avant tous les petits tracas des du cinéma (même si le traitement reste assez superficiel). Dès le premier épisode il est question de problème de mise au point et de lunette sale qu’il faut nettoyer. Plus tard, et de façon très subtile est abordé le thème des nanars, ces films mal réalisés et ridicules qui sont finalement d’excellents divertissements. Le mot n’est jamais prononcé mais les passionnés de cinéma ne passeront pas à côté de la référence.

  • La nostalgie au cœur de la série

Dès le premier épisode, et même dès la bande annonce, impossible de ne pas penser à la série culte de Judd Apatow Freaks and Geeks. Everything Sucks! a tout de même su prendre de la distance, mais il semble que l’inspiration soit bien là et assumée. La nostalgie des années 90′ est en vogue actuellement, peut-être parce qu’il s’agit de la génération à passer le plus de temps derrière son écran à regarder des séries, mais depuis le phénomène Stranger Things le doute n’est plus permis.

Dans le domaine de la nostalgie, Everythings Sucks! excelle. Les références à la POP Culture sont nombreuses. Nous entendons parler de la saga Star Wars dès le premier épisode. La bande-son, quant à elle, nous replonge dans les classiques de l’époque. La musique est mise à l’honneur et croisera le chemin du cinéma avec notamment la création d’un clip sur Wonderwall d’Oasis. Bien sûr, le show joue aussi sur plusieurs détails qui feront mouche aux enfants des années 90′ avec notamment les platines de vinyles, les vidéo-club ou plus simplement le visionnage de cassettes vidéos.

  • Un divertissement qui n’oublie pas de passer un message

Contrairement à beaucoup de teen-shows, Everything Sucks! n’oublie pas de transmettre des messages importants. Certes, les petits tracas de l’adolescence sont traités, mais il ne reste pas superficiels. Si l’intérêt amoureux de Luke pour Kate est très vite mis en avant, nous comprenons rapidement qu’il ne s’agira pas non plus de la seule problématique de la série. Everything Sucks! aborde par exemple la thématique de l’homosexualité, pourtant encore très tabou dans les années 90′.

La show met de toute façon l’accent sur les relations entre les enfants et leurs parents. Luke, lui, manque d’un père qui a visiblement déserté sans bonne raison, et Kate, elle, manque d’une mère qui est décédée quelques années auparavant. Le deuil est d’ailleurs très bien traité ici et la scène entre Kate et Luke dans l’épisode 9 reste une des meilleure performance en terme d’écriture de la série. Touchante et poignante, la scène révèle tout le talent de Peyton Kennedy qui est définitivement une jeune actrice qu’il faudra suivre de près.

Pour conclure, Everything Sucks! est un teen-show qui a tout pour plaire et répond à toutes nos attentes. La série nous plonge dans l’univers du cinéma avec une innocence et une simplicité qui nous a sincèrement touché. Notre note : 4/5.

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.