Fauda (Netflix) : l’avis de la rédac’ sur les deux premiers épisodes au mahJ

À l’occasion d’un cycle thématique sur les séries israéliennes contemporaines en mai dernier, nous nous sommes rendus au musée d’art et d’histoire du Judaïsme (Paris IIIe) pour regarder les deux premiers épisodes de Fauda.

La série nous plonge au coeur du conflit israélo-palestinien aux côtés d’une unité de forces spéciales de l’armée israélienne dont les membres sont formés à se fondre dans la population palestinienne. Le terme même Fauda signifie « chaos » en arabe et est utilisé par l’armée israélienne lorsqu’une mission tourne mal. Dès ces premiers épisodes, une infiltration dans un mariage prend une tournure dramatique, soulignant la particularité de cette série : elle n’offre pas uniquement le point de vue israélien mais elle met en scène les deux camps.

Avec un rythme sous tension digne de 24 Heures chrono, on suit les vies qui se croisent des agents israéliens et des djihadistes avec une forte impression de réelle et pour cause : le passé des co-créateurs Lior Raz et Avi Issacharoff au sein d’une unité d’élite devant s’infiltrer parmi les terroristes palestiniens a été la principale source d’inspiration de la série. On est loin du schéma manichéen du bien et du mal, des méchants et des gentils, la violence, l’humanité et l’esprit de vengeance sont présentes dans les deux camps. Ce traitement nuancé et ce thriller palpitant peuvent expliquer le succès de la série, regardée dans 190 territoires à travers le monde. Elle fait partie de ces séries israéliennes donnant matière à réfléchir sur cette guerre clivante.

Pour celles et ceux n’ayant pas eu la chance de se rendre au mahJ lors de ce cycle thématique consacré aux séries israéliennes, pas de panique, les deux premières saisons de Fauda sont disponibles en intégralité sur Netflix, en coffret DVD édité par Wild Side et la saison 3 est actuellement en tournage.

AgatheBaie

AgatheBaie

Agathe, 24 ans, ex-sorbonnarde et ex-étudiante en journalisme culturel à l'ESJ Paris. Je suis à la fois passionnée par le cinéma hollywoodien - que ce soit celui qui nous met des étoiles plein les yeux ou celui qui nous fait réfléchir - et fan de séries ! J'aime énormément de genres différents : science-fiction et fantastique, super-héros, drames, historiques, horreur... Mes plus gros coups de cœur : Game of Thrones, Glee, Ally McBeal, Buffy contre les vampires, Outlander et Sweet/Vicious. Elles ont un point commun : des personnages féminins forts et charismatiques, avec du caractère et traitent de sujets culturels ou de société qui nous touchent tous et toutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.