Defending Jacob : l’avis de la rédac’ sur la mini-série !

La mini-série de Apple TV+ Defending Jacob a diffusé hier son final. Composé de 8 épisodes, il s’agit un show adapté d’un livre du même nom, écrit par William Landay et publié en janvier 2012. La série raconte l’histoire de la famille Barber dont le fils, Jacob (Jaeden Martell), 14 ans, est accusé d’avoir tué Ben, son compagnon de classe un matin en allant au collège. Ses parents, Andy (Chris Evans) et Laurie (Michelle Dockery) doivent faire face à cette accusation et feront tout pour prouver l’innocence de leur enfant. Alors, qu’a pensé la rédac’ de la mini-série Defending Jacob ?

** Attention, cet article contient des spoilers **

  • Un excellent casting
Defending Jacob : l'avis de la rédac' sur la mini-série !
Épisode 3, « Poker faces »

Nous l’avions déjà souligné lors de notre review pilot, mais le reste de la série n’a fait que le confirmer : un des points forts de Defending Jacob est sans aucun doute son casting exceptionnel. Nous nous concentrerons surtout sur le noyau de la série, soit la famille Barber, mais il est à noter que chaque acteur présent dans le show était plus que convainquant et a aidé à participer à cette atmosphère très particulière qui règne pendant les 8 épisodes de la mini-série.

Chris Evans, dans le rôle d’Andrew Barber, a réussi à nous convaincre et a porter cette série avec brio. Si ses qualités d’acting n’étaient plus à prouver, il a réussi à nous faire passer par beaucoup d’émotions différentes puisque le show était principalement concentré sur la vision des faits via les yeux et le témoignage de son personnage. Tout comme Andy, nous avons douté de Jacob au tout début quand il a trouvé le couteau, mais nous avons aussi voulu tout faire avec lui pour prouver l’innocence de son fils. La complexité de son personnage était très intéressante, avec une violence présente dans le passé de sa famille puisque son père est en prison pour meurtre et viol. En plus d’être un mari et un père de famille fort, il a su montrer beaucoup de vulnérabilité, incitant les spectateurs à s’attacher à lui. Michelle Dockery, dans le rôle de Laurie, a également été excellente. Personnage très complexe depuis le début, on comprend dès les premiers épisodes qu’elle a du mal à croire en l’innocence de Jacob, notamment avec ses visions qu’elle ne cesse d’avoir de son fils qui a tenté de lancer une boule de bowling sur un de ses camarades quand il était petit. Tout le long de la série, Laurie semble perturbée et son état psychologique devient de plus en plus inquiétant plus les épisodes s’enchainent. On comprend dès l’épisode 7, « Job », qu’elle n’est pas stable du tout et qu’elle pourrait flancher d’un moment à un autre.

Enfin, Jaeden Martell, dans le rôle de Jacob, était également très bon et très convainquant. Tellement, qu’il était difficile de savoir avec certitude s’il était coupable ou innocent et ce, jusqu’à la fin de la mini-série. S’il est évident que Jacob possédait quelques noirceurs, cela ne faisait pas forcément de lui un meurtrier et Jeaden Martell a su jouer ce personnage ambigüe à la perfection, permettant alors aussi de manipuler les spectateurs avec une facilité déconcertante.

  • Un mystère envoutant
Defending Jacob : l'avis de la rédac' sur la mini-série !
Épisode 5, « Visitors »

Le deuxième point positif de Defending Jacob est sans nulle doute le mystère qui entoure la mort de Ben. Il était aussi très intéressant de voir comment les accusations de meurtre peuvent changer complètement la vie d’une famille entière, avec les deux parents qui perdent leur emploi, les journalistes qui tentent de les approcher, le tag sur leur porte de garage ou encore la déscolarisation de Jacob et ses relations très compliquées avec les personnes extérieures. Avec un Jeaden Martell très convainquant dans le rôle du mystérieux Jacob, nous ne savons pas sur quel pied danser tout le long de la série. Si nous sommes rapidement convaincu que Jacob est innocent, nous commençons à douter lorsque Laurie elle même doute de l’innocence de son fils. Chaque spectateur peut avoir sa propre conviction quant à la culpabilité de l’adolescent, mais il ne faut pas nier que la série fait un très bon travail à manipuler les spectateurs afin de les perdre et de les faire douter.

Alors que nous pensons que c’est bien Patz (Daniel Henshall) qui a tué Ben, les soupçons reviennent au galop lorsqu’on apprend que c’est en fait le père d’Andy qui a engagé quelqu’un pour mettre la pression sur Patz afin qu’il rédige une lettre d’aveux, avant de le tuer et de le faire passer pour un suicide. Bien sûr, Patz pouvait être coupable malgré tout, mais nous ne le saurons jamais avec certitude, créant alors dans la tête du spectateur la même confusion que dans la tête de Andy lorsqu’il l’apprend. Cette question reste omniprésente, notamment dans le dernier épisode, lorsque Hope (Jessi Case) disparait alors qu’elle était censée passer la soirée avec Jacob au Nouvel An, au Mexique. Jusqu’à la fin, le mystère de la mort de Ben plane sur l’histoire, nous laissant alors sur une fin plus qu’ambigüe.

  • Une fin ambigüe
Defending Jacob : l'avis de la rédac' sur la mini-série !
Épisode 8

Avant d’entamer ce point, nous aimerions préciser que nous ne jugerons ici que la fin de la mini-série, pas celle du livre original puis celles-ci sont différentes à partir du moment où les Barber partent en vacances au Mexique. Si le dernier épisode a finalement résolu plutôt rapidement le procès de Jacob avec les confessions de Patz, il nous tardait de comprendre pourquoi nous voyions Andy dans un tribunal depuis le début de la série pour raconter tout ce qui s’était passé. Parler de l’après semblait primordial, car ce genre d’accusation change la vie d’une personne, encore plus lorsque cette personne a 14 ans – 15 ans, par la suite – comme Jacob.

Le passage au Mexique va alors tout faire basculer, que ça soit dans la tête des spectateurs comme expliqué précédemment mais également dans l’histoire en elle même. Malgré le fait que Jacob n’ait rien fait à Hope, qui s’était fait droguer par un homme rencontré le soir du Nouvel An, Laurie reste persuadée que Jacob est responsable de la mort de Ben car elle a apprit lors du voyage au Mexique la nature des aveux de Patz. Il n’était pas totalement surprenant que Laurie craque mais nous étions surpris de constater qu’elle craquerait au point de vouloir tuer son fils dans cet accident de voiture et il faut bien avouer que cette scène nous a décroché la mâchoire. Finalement, on apprend que Jacob est dans le coma et que Laurie s’en est sortie avec une amnésie. Andy, qui semble avoir compris que ça n’était pas un accident, persuade sa femme qu’il s’agissait d’un accident et alors que la police enquêtait sur une potentielle tentative de meurtre de Laurie sur Jacob, celle-ci semble avoir été acquittée et les policiers ne poursuivront pas la mère de famille.

Si la fin de Defending Jacob reste ouverte et ambigüe, sans réelle réponse sur qui est le réel meurtrier de Ben mais également sans réponse sur l’état de santé de Jacob suite à cet accident (va t-il se réveiller ? avoir des séquelles ?), celle-ci nous a pas mal frustrée et nous a laissé avec des problèmes de cohérence. Pourquoi avoir commencé des poursuites judiciaires envers Laurie si Jacob n’est pas mort ? Avec la pluie et l’excès de vitesse, les policiers auraient du penser directement à la thèse de l’accident sans forcément creuser plus (on apprend qu’ils ont vérifié son historique d’appels, interrogé des témoins sur la route etc.). Pourquoi ne pas avoir tué Jacob, comme dans la fin du livre ? Le choix de changer la fin pour la différencier de celle du livre nous a dérangé et nous pensons que la fin de l’oeuvre originale est beaucoup plus intéressante que celle de la mini-série.

Malgré un choix de fin que nous avons du mal à comprendre, Defending Jacob reste une mini-série que nous conseillons sans hésiter. Avec une histoire intrigante et un casting très convainquant, ce show de Apple TV+ vaut très clairement le détour. Notre note : 4,5/5.

lovebug

lovebug

Hello, ici Marie, geek à plein temps ! Je bosse dans la communication digitale et je passe beaucoup (trop) de temps à regarder des séries en tout genre. Passionnée d'histoire et de culture américaine et britannique, je regarde surtout des séries anglophones et en VO s'il vous plait ! J'aime un peu de tout : séries historiques, Marvel, drama, comédies, fantastiques et science fiction, horreur.. Je suis quelqu'un qui aime ne pas faire comme les autres. Games of Thrones par exemple ? Pas vu un seul épisode de ma vie. Nope, pas un seul !

2 réflexions sur “Defending Jacob : l’avis de la rédac’ sur la mini-série !

  • lovebug
    24 juin 2020 à 1 h 13 min
    Permalien

    Tout à fait d’accord Lee !

  • Avatar
    12 juin 2020 à 23 h 24 min
    Permalien

    Passionné de série policière et de ce genre, la fin comme beaucoup m’a littéralement frustré.
    On peut faire ce genre de fin que si il y a une suite de prévu, sinon c’est vraiment nul.
    C’est terriblement dommage car tout avant le dernier épisode m’avait plus de cette série.
    Le livre que je n’ai pas lu semble beaucoup plus réaliste au niveau récit, mais manque aussi de savoir si jacob est coupable ou non du meurtre de ben même si celui ci meurt a la fin.
    Dommage, le casting est bon pourtant.
    Je ne suis donc pas d’accord avec ceux qui ont fait le film et chris evans qui joue très bien ceci dit, même si il est acquitté ou non soit jacob, on doit savoir qui a tué ben a la fin car c’est l’intrigue de l’histoire, sinon on passe a coté ce que fait la mini série, dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.