Dark : l’avis de la rédac’ sur la saison 3 !

Voilà plus de deux semaines que la troisième et dernière saison de la tant attendue série Netflix Dark est sortie, proposant 8 épisodes d’une heure environ et promettant de nombreuses réponses aux multiples questions que la précédente partie avait laissé aux téléspectateurs. Depuis 2017, la série allemande de science-fiction nous embrouille l’esprit et nous met en en haleine avec son intrigue pour le moins compliquée et pourtant très intéressante. Mais est-ce que la rédac’ a aimé cette dernière saison ?

Attention, cet article peut contenir des spoilers !

Dark
  • Une ambiance au rendez-vous

C’est en effet avec grand plaisir que nous retrouvons l’atmosphère typiquement sombre de la série, qui a toujours été filmée de façon froide et austère et dont la bande sonore est un véritable régal. Pour les amateurs du genre, c’est un vrai bonheur. On garde le suspens et les tensions que l’on a aimé dans les saisons précédentes et qui nous ont fait adorer la série à son arrivée. Même si cette dernière partie est évidemment plus axée sur l’apocalypse de 2020, on peut toujours apprécier les changements, non plus seulement d’époques, mais de mondes, avec la présence désormais d’un univers parallèle très perturbant dans lequel Jonas n’a jamais existé. Le tout est extrêmement bien pensé et travaillé, même si comme toujours l’aide d’un ami (ou d’internet) peut être utile pour comprendre l’ordre chronologique des événements. Cette saison nous offre des scènes épiques, des concours de circonstances temporels toujours plus hallucinants, en particulier concernant l’identité de la mère de Charlotte Doppler (Karoline Eichhorn). Le pilote est extrêmement bien repris sur le modèle de la saison 1, on (re)découvre petit à petit l’univers, au final grandiose, des créateurs de la série en se rendant compte à quel point chaque détail donné dans les épisodes, même de 2017, ont une importance capitale. C’est pour cela que l’on vous conseille de regarder à nouveau les premières saisons ! De plus, l’on a réellement apprécié l’alternance des époques et les intrigues simultanées qui s’y déroulent. Par exemple, dès le premier épisode, on assiste d’une scène à l’autre à l’enquête de 1986, puis à celle de 2020. Il est très intéressant pour l’histoire de voir de quelle manière les protagonistes parviennent, selon les époques, à mener leurs investigations face à des événements étranges et fantastiques. Mais il est également fascinant de s’apercevoir à quel point la réalisation est faite de manière à ce que tout soit le plus compréhensible possible, même si le nombre de personnages et d’éléments essentiels à retenir restent trop important pour que la compréhension soit fluide tout de suite. On peut applaudir évidemment le casting de la série, qui encore une fois est parvenu à nous faire vivre une saison riche en émotions, à traduire les sentiments parfois tragiques et la personnalité très forte de certains personnages. De plus, on a apprécié la façon dont le rôle de Martha (Lisa Vicari) a évolué et dont la place dans l’histoire a pris une tout autre tournure.

Dark
  • Des révélations à la hauteur des éspérances

On est ravis, non seulement que les personnages puissent enfin comprendre ce qu’il en ait de leur sort ou de celui de leur proches, mais également de pouvoir enfin détenir les réponses à nos questions que la saison 2 nous avait laissé l’an dernier. Nous comprenons donc enfin par exemple pourquoi Martha, morte de façon tragique dans le dernier épisode de 2019, réapparaît en survivante post-apocalyptique et suggérant l’existence de monde parallèle. Au fur et à mesure des épisodes, chacune de nos interrogations de manière (bizarrement) très claire, les événements de la saison 2 n’ayant été que d’autres éléments à ajouter au casse-tête temporel qu’offre la série. Nous avions peur que la dernière et troisième saison ne fasse qu’amener un côté interminable et inachevé à cette aventure fantastique mais loin de là. Les scénaristes ont fait en sorte que toutes nos attentes soient satisfaites et pour une série dont l’univers est si grand et qui tient néanmoins sur 26 épisodes, c’est une véritable réussite. Jusqu’au bout, non seulement des événements ou des faits laissé en suspend depuis la première saison sont expliqués, mais de nouveaux bouleversements apparaissent et sont également résolus doucement, mais sûrement. La série aura mis du temps à donner un sens à chacun des détails qui la composent, mais cela en valait réellement la peine.

Dark
  • Un univers complet travaillé au centimètre près !

La série Dark est sûrement l’une des séries donnant le plus à débat, mais contrairement à de nombreux univers inventés de cette manière, en particulier en ce qui concerne un chamboulement spatio-temporel, les créateurs n’ont pas beaucoup laissé place à la critique. En effet, chaque principe et théorie exposé a sa logique et son explication. Bien que l’on puisse toujours reprocher une certaine difficulté à comprendre et à enregistrer chaque information sans se mélanger ou oublier les faits précédents, on ne voit pas trop comment l’intrigue aurait pu être mieux travaillée. Le suspens est là, bien qu’insoutenable la plupart du temps, il y a très peu (voire pas du tout, du moins de notre point de vue) d’incohérences, qui peuvent pourtant être le gros risque dans ce genre de scénario.

On vous conseille très fortement cette saison, qui est réellement une fin de série satisfaisante, on ne regrette pas que l’aventure dure 3 saisons et les scénaristes ont su s’arrêter sur des épisodes grandioses et loin d’être décevants. Une belle fin, que l’on attendait depuis un moment et qui nous a comblé. De notre côté, on a adoré et on vous recommande vivement de regarder cette dernière partie de l’aventure sans appréhension !

Lennahera

Lennahera

Passionnée de cinéma et de séries depuis très jeune, la première à laquelle je me suis vraiment accrochée était The Walking Dead. Aujourd'hui j'adore toujours autant l'horreur comme avec American Horror Story mais mes préférées restent Peaky Blinders et Vikings. J'aime beaucoup l'histoire et la mythologie, les drames me plaisent généralement, et les thrillers psychologiques sont toujours un plaisir pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.