Les Bracelets Rouges (TF1) : l’avis de la rédac’ sur la saison 1 !

Lundi 19 février ont été diffusés les deux derniers épisodes de la première saison du remake français de la série espagnole Polseres Vermelles, Les Bracelets Rouges. Après un remake étatsunien en 2014 nommé Red Band Society annulé après seulement une saison aux audiences catastrophiques, la série française semble faire la quasi-unanimité dans les critiques depuis le début de la saison – d’ailleurs, les premiers épisodes ne nous ont pas déçus. Pour rappel, nous suivons ici six enfants et jeunes adolescents, tous patients d’un hôpital d’Arcachon, qui se font traités pour différentes pathologies. Ayant la volonté de vivre une vie normale, les jeunes gens formeront le groupe des bracelets rouges, en référence aux bracelets que les patients doivent porter avant une opération. Alors, après cette première saison composée de six épisodes de chacun 50 minutes, que pouvons-nous penser de la série ? Verdict.

– Attention, spoilers ! –

 

  • Un scénario maîtrisé

Si la série diffère en plusieurs points de l’oeuvre originale – elle est même plus proche de l’adaptation étatsunienne -, Les Bracelets Rouges est clairement une adaptation réussie. Nous y retrouvons une alchimie incroyable entre les personnages, ce qui est plutôt inattendu compte tenu du nombre d’épisodes restreint que comporte la saison. En effet, en seulement six épisodes, nous nous attachons aux personnages avec une facilité déconcertante, tout comme c’était le cas il y a sept ans avec la série catalane. Malgré des personnages ne ressemblant en rien aux personnages originaux – surtout Sarah (Esther Valding) qui est à l’origine un garçon -, ils arrivent à nous transmettre les mêmes émotions, la même bienveillance et le même message d’espoir.

Pourtant décrite comme une série médicale, Les Bracelets Rouges est avant tout une série qui traite de l’amitié et de la famille avec beaucoup de justesse. L’écriture est soignée, rendant alors la série émouvante, réellement touchante, sans en faire trop en tombant dans le larmoyant ou le pathétique. La série nous offre également de la légèreté grâce à son inévitable triangle amoureux ou encore à la fraîcheur de Clément (Tom Rivoire) et ses soirées aux thèmes improbables.

 

  • Des acteurs bluffants

Tous les acteurs de la série ont beaucoup de talent, même si Audran Cattin (Thomas) et Louna Espinosa (Roxane) sortent très clairement du lot parmi les jeunes. Du côté des adultes, nous ne pouvons que saluer la prestation de Michaël Youn, qui incarne Gilbert, le père de Sarah, véritable révélation quand on est habitué à le voir dans des rôles moins sérieux, voire ridicules. Si les choix scénaristiques peuvent surprendre, il est indéniable que ceux concernant le casting sont excellents. Dès les premiers épisodes, nous pouvons ressentir l’implication du réalisateur dans le choix des acteurs : chaque personnage est casté avec une attention très particulière. Les seuls bémols reviendraient certainement à Esther Valding et Azize Diabaté Abdoulaye (Mehdi) qui surjouent parfois beaucoup trop, surtout dans les premiers épisodes.

Si les jeunes acteurs jusqu’alors inconnus de la série auraient pu être éclipsés par les plus âgés ayant déjà une carrière déjà bien entamée, il n’en est rien : les personnages principaux restent bel et bien les six jeunes. Il s’agit d’un élément important qui s’est instauré dès le premier épisode de Les Bracelets Rouges. Pour autant, les parents et le personnel hospitalier ne font pas office de figurants non plus, eux aussi ont leur importance et heureusement !

 

  • Une suite prometteuse

Avec une fin de saison comme celle-ci, la série aurait pu s’arrêter là : Sarah désormais décédée, le groupe de six adolescents est brisé et sa disparition semble insurmontable, surtout pour Mehdi qui était le plus proche d’elle. Malgré tout, la série a été renouvelée au vu des excellentes audiences qu’a engendré Les Bracelets Rouges, et c’est tant mieux ! La série a un potentiel incroyable et il serait dommage de ne pas profiter de cette superbe réalisation et de ces très bons jeux d’acteurs encore une saison.

Il serait alors intéressant de voir la série s’émanciper, quitter les terres connues en créant sa propre histoire et en se créant son propre chemin, à l’instar de l’adaptation allemande, Club der roten Bänder, qui a eu trois saisons – dont la dernière s’est terminée en décembre 2017 -, alors que la version originale n’en a eu que deux. Dans cette nouvelle saison, nous espérons donc rencontrer de nouveaux jeunes malades, de nouveaux parents mais aussi en savoir un peu plus sur le personnel médical de l’hôpital.

 

En conclusion, Les Bracelets Rouges est une adaptation très réussie, malgré les changements apportés. Le scénario et la réalisation soignée soulignent parfaitement le jeu des acteurs, qu’ils soient jeunes et inexpérimentés ou adultes et accomplis. Notre note : 4.5/5.

Xanda

Xanda

25 ans, passionnée par les séries, Harry Potter, la lecture, les Funko Pop et Pokémon. Me dirige très facilement vers des séries appartenant aux genres fantastique/super-héro, science-fiction et drame. Souvent du mal à me lancer dans les séries à fort succès (Game of Thrones, The Walking Dead ou Breaking Bad). Complètement fan de Veronica Mars, Skins, The O.C., Bates Motel, How To Get Away With Murder et Gotham.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.