How to Sell Drugs Online (Fast) : l’avis de la rédac’ sur la saison 1 !

Après Sex Education, Elite et Baby, une nouvelle série européenne pour ados -mais pas que- débarque sur Netflix. Comment vendre des drogues en ligne et rapidement ? Ce n’est pas l’historique de recherche d’un dealer de quartier cherchant à diversifier son commerce mais bien le nom de la nouvelle série originale Netflix allemande. Créée par Philipp Kässbohrer et Matthias Murmann, How to Sell Drugs Online (Fast) a rejoint la plateforme de streaming après un passage discret au Festival Canneseries. Cette comédie allemande se démarque des séries pour ados habituelles telles que Riverdale en faisant un pas de côté. Au lieu de raconter l’histoire de lycéens devenant des adultes à travers leur sexualité, How to Sell Drugs Online (Fast) aborde l’adolescence à travers le prisme des drogues, offrant quelques images assez psychédéliques aux couleurs acidulées.

Lire aussi : Notre rencontre avec Philipp Käßbohrer et Matthias Murmann, les réalisateurs de How to Sell Drugs Online (Fast) à Canneseries et celle avec Maximilian Mundt et Danilo Kamperidis, les acteurs de la série

Moritz, lycéen fan d’informatique, vit dans une ville banale d’Allemagne. Lorsqu’il se fait larguer par sa petite amie, il entreprend avec son meilleur ami Lenny de monter un eBay de la drogue pour la reconquérir. En seulement six épisodes, le téléspectateur devient totalement accro à la série. Son autodérision et son format de 30 minutes par épisode évitent les longueurs inutiles, tout comme son montage très rythmé garde le téléspectateur en haleine. How to Sell Drugs Online (Fast) est typiquement la comédie que l’on binge watch toute une soirée sans que l’on puisse s’arrêter.

Une comédie divertissante pour les jeunes, alarmante pour les parents

Au-delà du discours sur la drogue, ses effets et ses risques illustrés par des bad trips et une overdose, How to Sell Drugs Online (Fast) a des allures de satire. La série montre des jeunes hyperconnectés qui se créent des vies virtuelles sur leurs réseaux sociaux. Dans cette société, il est peut-être moins dangereux d’être un dealer 2.0 qu’une star d’Instagram à 12 ans. Mention spéciale au duo Moritz – Lenny, interprété par Maximilian Mundt et Danilo Kamperidis, ces deux anti-héros, par leur rapport à la maladie, à la famille et à leurs relations amicales sont extrêmement attachants. De jeunes talents à surveiller de près…

En conclusion : Il souffle un vent de fraîcheur sur Netflix. Même si How to Sell Drugs Online (Fast) n’a pas inventé la poudre, la série se regarde agréablement et offre tout ce que l’on attend d’une comédie : du rire, de l’émotion et un miroir de notre société actuelle avec en bonus un beau mantra : « nerd today, boss tomorrow ». 

AgatheBaie

AgatheBaie

Agathe, 24 ans, ex-sorbonnarde et ex-étudiante en journalisme culturel à l'ESJ Paris. Je suis à la fois passionnée par le cinéma hollywoodien - que ce soit celui qui nous met des étoiles plein les yeux ou celui qui nous fait réfléchir - et fan de séries ! J'aime énormément de genres différents : science-fiction et fantastique, super-héros, drames, historiques, horreur... Mes plus gros coups de cœur : Game of Thrones, Glee, Ally McBeal, Buffy contre les vampires, Outlander et Sweet/Vicious. Elles ont un point commun : des personnages féminins forts et charismatiques, avec du caractère et traitent de sujets culturels ou de société qui nous touchent tous et toutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.