Clique : l’avis de la rédac’ sur la saison 1

Le 20 avril dernier, lors du festival Séries Mania, les deux premiers épisodes de la série Clique furent projetés. Cependant la saison 1 s’est achevée il y a déjà un certain moment et on s’est dit, à la rédac’, que nous devions absolument vous en parler. Nous avions adoré le pilot ! (Nous avions même partagé avec vous notre avis).

La série se déroule à Edimbourg, la capitale écossaise, quand deux meilleures amies Holly (interprétée par Synnove Karlsen)  et Georgia (incarnée par Aisling Franciosi) entrent à l’université. Georgia est enrôlée dans la Clique (un cercle très fermé de jeunes femmes élitistes qui travaillent dans la même entreprise). Holly ne reconnait plus son amie. En effet, Georgia devient de plus en plus distante avec elle. Elle essaie donc de s’infiltrer dans ce groupe et de comprendre ce qui se passe. Cependant la suite de l’histoire nous a laissé légèrement perplexe…

  • Des personnages mystérieux et tous magnifiques

Tout au long de la série, on apprend peu de choses sur les différentes filles de la Clique. Le téléspectateur, qui se met à la place de Holly, ne sait pas à qui il peut faire confiance. C’est uniquement lors des derniers épisodes que l’on découvre les intentions des personnages qui gravitent autour de Holly.

On a même du mal à cerner Holly elle-même. Est-ce qu’elle veut vraiment du bien à Georgia ? Est-ce qu’elle n’est pas juste jalouse et possessive ? Pourquoi s’accroche-t-elle autant à Georgia ?

Aussi, tous les personnages ici sont beaux, bien habillés (les robes de soirée des filles de la Clique notamment)… Ils nous montrent ce monde de cercles élitistes qui peut nous paraître inaccessible.

  • Un message véhiculé dans un monde de sexe, drogue et alcool

Dans la première partie des épisodes de la saison, des thèmes assez forts et graves sont traités : le harcèlement, le suicide ou encore la pression sociale que subissent les étudiants à l’université. Cela fait du bien de nos jours que ces thèmes ne sont pas ignorés ou mis de côté à la télévision. Ce sont des thèmes qui peuvent malheureusement nous toucher tous de près ou de loin.

Un des messages de la série qui attriste un peu plus est celui de la jeunesse étudiante baignant dans une vie de sexe, de drogue et d’alcool. Holly, lorsqu’elle se rend aux soirées ou aux cocktails, consomme à chaque fois les drogues qu’on va lui proposer sans se poser de question et parfois même en ignorant quelle drogue elle prend.

  • Un retournement de situation improbable

Cependant, on passe d’une série dramatique à un thriller subitement sans que l’on puisse trop comprendre pourquoi. Et la grosse déception de la série pour nous à la rédac’ s’est trouvé au moment-même du plot twist. (Attention, terminez la série avant de lire la suite, on vous spoile).

L’histoire est assez captivante jusque là : Holly mène son enquête. Ainsi, on découvre un peu les personnages de Jude McDermid et d’Alistair Mc Dermid (interprétés par Louise Brealey et Emun Elliott), on commence à apprécier Rory (Mark Strepan) et Elizabeth (Sorcha Groundsell) et on arrive enfin à identifier des caractères différents chez les filles de la Clique, quand, soudain, tout change de direction en quelques épisodes avant le final, alors qu’on pouvait penser que la série traitait des jeunes filles se faisant enrôler par la Clique. La Clique représentant un milieu malsain plein de secrets douteux, pourri par l’argent où on en ressort changé, voire au bord du suicide. Donc la série aurait pu consister en une critique des cercles élitistes avec une morale montrant qu’on n’est pas plus heureux quand on vit dans un monde où l’argent, le pouvoir et les soirées alcoolisées rythment nos vies.
Ce n’est pas du tout le cas.

Soudainement, voire même brutalement, tout commence à se brouiller entre les souvenirs de Holly et ce qui se passe avec les autres personnages. Certes, ce n’est pas sorti de nulle part. Petit à petit, on en apprend plus sur l’enfance un peu sombre d’Holly mais on est clairement loin de s’imaginer que pendant toute sa vie son amie d’enfance a manigancé un meurtre et tout un plan machiavélique pour reconquérir Holly et qu’ensemble elles redeviennent les deux meilleures amies psychopathes qu’elles étaient (si elles l’ont réellement été un moment donné).

Aussi, lors de la diffusion publique des images de Fay (Emma Appleton) en train de se faire violer par Alistair et son client, on a l’impression que seule Jude est choquée et prend conscience de la gravité du geste de son frère qu’elle ne reconnait plus. Alors, peut-être que les autres personnages ne sont pas autant choqués parce qu’ils étaient au courant mais le viol passe ainsi pour quelque chose presque de mineur face au besoin de démanteler l’entreprise.

Points positifs :
– L’accent écossais
– Le message véhiculé
– Louise Brealey qu’on adore
– La découverte de la sublime Synnove Karlsen qu’on espère revoir bientôt!

Points négatifs :
– L’omniprésence de la drogue et de l’alcool
– Le plot twist improbable

Pour conclure, Clique est une série qui associe série adolescente façon Skins et thriller. Elle contient quelque scènes un peu dures à voir qui peuvent ne pas convenir à tout le monde. à la rédac’, malgré la déception de la tournure vers le thriller provoquant, on ne peut que conseiller Clique. La série n’a que six épisodes, elle se laisse regarder facilement et le doux accent écossais des personnages ravit les oreilles ! Notre note : 3/5

AgatheBaie

AgatheBaie

Agathe, 22 ans, étudiante en Histoire et Audiovisuel à Paris. Passionnée par le cinéma hollywoodien - que ce soit celui qui nous met des étoiles plein les yeux ou celui qui nous fait réfléchir - tout en étant fan de séries ! J'aime énormément de styles différents : science-fiction et fantastique, super-héros, drames, historiques,... Mes plus gros coups de cœur : Game of Thrones, Glee, Ally McBeal, Outlander et Sweet/Vicious. Elles ont un point commun : les personnages féminins forts et charismatiques, avec du caractère et traitent de sujets culturels ou de société qui nous touchent tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.