Altered Carbon : l’avis de la rédac’ sur la saison 1 !

C’est le nouveau petit bijou de Netflix, Altered Carbon est une série de science-fiction qui ne fait définitivement pas l’unanimité. La série nous place dans un monde où mourir n’est plus qu’une option. En effet, à l’aide de sauvegarde dans un petit dispositif, la mémoire, la personnalité, bref, une personne peut être transplanter dans un autre corps. La chair n’est plus qu’un accessoire. Très ambitieuse, la série est créée par Laeta Kalogridis et adaptée du roman du même nom.

  • Une esthétique référencée et impeccable

C’est un sans faute pour Altered Carbon question esthétique. Visuellement exceptionnelle, cette première saison est un petit bijou en terme de photographie. Les lumières, les contrastes ne sont jamais laissés au hasard. Travaillés, ils sont mis au service de la réalisation et du scénario. Ils nous racontent déjà quelque chose. Très référencée, cette esthétique n’est pas sans nous rappeler l’univers du grand Philip K. Dick, qui a clairement été une inspiration dans la mise en scène de la série. Impossible de ne pas penser à Blade Runner dès les premières minutes. Nous penserons aussi à Electric Dreams (retrouvez notre avis sur le pilot du show ici), la série qui s’inspire des nouvelles écrite par K. Dick, ainsi qu’à la trilogie Matrix réalisée par Lana et Lilly Waschowski.

Altered Carbon est une série de science-fiction à gros budget (entre 15 et 20 millions de dollars par épisode), et cela se ressent dans ses images de synthèses impeccables, mais aussi dans tous les décors, costumes et maquillages. Avec une construction de l’univers absolument parfaite, la série se place parmi les rares à parvenir à nous immerger totalement dans un monde fictif et si éloigné du nôtre. Altered Carbon est définitivement une série soigneusement mise en scène, qui ne laisse aucun détail esthétique au hasard, et qui offre au spectateur un show de qualité.

  • Pure science fiction

Tous les éléments classiques de la science-fiction sont présents. Altered Carbon est rythmée par des thématiques qui ont déjà été traitées à la télévision, au cinéma ou dans la littérature. Cela ne rend pas la série inintéressante pour autant. Plongé dans un monde futuriste, le spectateur va être confronté à de nombreuses problématiques. La plus importante sera bien sûr celle de savoir si, oui ou non, les Hommes sont encore des êtres humains après avoir vaincu la mort. La série tente tout au long de ses 10 épisodes de définir ce qu’est l’humanité, sans jamais donner une réponse définitive et laisse la place au spectateur de revenir sur ces questionnements existentiels.

Altered Carbon nous présente également certaines intelligences artificielles, qui ont, elles aussi, vocation à nous questionner sur le fonctionnement de la nature humaine.

  • Des lacunes d’écritures

C’est le principal problème de la série, contrairement à sa mise en scène, l’écriture d’Altered Carbon manque de précision. En effet, beaucoup de révélations (surtout sur les derniers épisodes) sont malheureusement bien trop prévisibles et sont finalement décevantes. Dommage, pour une série qui a également trois premiers épisodes plutôt bancals, qui servent plutôt à mettre en place un univers et une intrigue dense. Altered Carbon cède beaucoup trop souvent aux facilités scénaristiques, contradiction totale avec les thématiques difficiles qui sont abordées. Entre humanisme, amitié, amour, famille, et politique, la série ne manque pas de thèmes denses et intéressants qui sont pourtant exploités maladroitement et superficiellement.

Plusieurs intrigues sont lancées et le rendu est plutôt brouillon. Nous sommes rapidement perdus dans toutes ces histoires qui sont finalement bien décousues. Même les personnages sont difficilement attachants, et nous ne sommes toujours pas certains de bien les connaître exception faite du duo Kovacs/Ortega. D’ailleurs, ce dernier évolue (trop) rapidement à notre goût même s’il fonctionnement plutôt bien. Heureusement, les personnages ne perdent pas d’intérêt séparés, et les acteurs Joel Kinnaman et Martha Higareda font un travail efficace dans l’interprétation de ces deux personnages centraux dans l’histoire.

Pour conclure, Altered Carbon est une série de science-fiction avec une esthétique impeccable et un univers très dense qui est toutefois doté d’un scénario pauvre. La série ne prend pas de réels risques mais nous avons bon espoir que cela change pour la suite de la série s’il y en a une. Notre note : 4/5.

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.