Une bande-annonce pour The L Word : Generation Q !

The L Word a marqué bien des générations. Première série mettant en scène presque exclusivement des lgbt féminines, elle a fait progresser la représentation des femmes non hétérosexuelles à la télévision, permettant ainsi à de nombreuses jeunes filles de par le monde de pouvoir s’accepter comme elles sont. Estimant que personne n’avait repris le flambeau depuis la fin de la série en 2009 après 6 ans de bons et loyaux services, Ilene Chaiken, Jennifer Beals (Flash Dance, Lie to Me), Leisha Hailey et Katherine Moening (Young American) ont décidé que The L Word devait revenir sur les écrans en ces temps troublés après 10 ans d’absence.

Et c’est ainsi que nous assisterons le 8 décembre prochain sur Showtime à la naissance de The L Word : Génération Q. Tout est dans le titre ! On s’attends à une exploration bien plus large du spectre LBGTQ+, quelque chose d’engagé, représentatif de notre époque actuelle.

Jetons un oeil au trailer :

Jennifer Beals reprend le rôle de Bette qui visiblement se lance dans la politique (une évolution du personnage assez cohérente). La question que les fans de la première se pose est : mais où est Tina ? Laurel Holloman ne semble pas faire partie du cast pour cette suite … c’est vraiment dommage puisque le couple Bette/Tina s’était enfin retrouvé et restera endgame pour un bon nombre de gens. L’espoir d’une fin en fan service est mince quand on sait que Laurel a arrêté sa carrière d’actrice pour se consacrer à la peinture.

Leisha Hailey se remet dans les chaussures d’Alice Pieszecki, la bisexuelle délurée. Clairement Alice a persévéré dans le journalisme et a réussi sa carrière en tant qu’animatrice de talk-show, ce qui est également cohérent.

Kate Moening va faire fantasmer toute une nouvelle génération en incarnant de nouveau Shane, la séductrice androgyne au grand coeur et on attends tous le retour de son grand amour Carmen, interprétée par Sarah Shahi (Chicago Fire, Person of Interest)

Côté petits nouveaux, on retrouve Jacqueline Toboni (Grimm), Lex Scott Davis (Training Day, The First Purge), Fortune Feimster (Two Broke Girl, Glee, Dear White People, Tales of the City), Olivia Thirlby (Juno). Si Marja-Lewis Ryan est la créatrice de ce revival, Ilene Chaiken reste scénariste et on est rassuré que Showtime soit le diffuseur. En effet peu de chaine laisse de la liberté à des séries comme celles ci ou Californication.

Le casting semble donc plus mixte, la représentation élargie mais le cadre reste le même à savoir la haute de Los Angeles. C’est déjà ce qu’on reprochait à The L Word, dont les personnages étaient tous plutôt aisés, avec de bonnes situations, influents. On est loin de monsieur et madame tout-le-monde.

Mais qu’à cela ne tienne, la bande-annonce indique une suite cohérente, il faudra patienter jusqu’au 8 décembre pour découvrir ce revival si attendu et assister aux retrouvailles émouvantes de Bette, Alice et Shane. Inutile de dire qu’on sera au rendez-vous.

Moody

Moody

Grumpy. Sérivore. Pop Addict.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.