Pourquoi The Orville, la nouvelle série de Seth MacFarlane, n’est pas qu’une comédie

The Orville, la toute nouvelle série de Seth MacFarlane qui débutera le 10 septembre sur la FOX est très attendue par les fans, mais le créateur et acteur de la série a tenu à préciser qu’il ne s’agissait pas qu’une comédie…

En effet, elle aura également un côté dramatique et une véritable exploration métaphorique des problèmes actuels de notre société. Nous aurons par exemple le droit à des épisodes sur le genre et l’identité, par exemple. Interrogé par les Television Critics Choice Association cette semaine, il a tenu à donner quelques précisions sur ce que les fans pourraient voir : « The Orville est vraiment présentée comme une comédie de science-fiction, elle va enchaîner les gags à répétition. Mais il y a tout de même une part de réalité dans ces blagues. The Orville n’a cependant rien d’une satire. »

Nous avons également appris que The Orville n’aura pas de véritable ligne directrice, il sera possible de regarder un épisode au hasard et de comprendre tous les éléments qui y seront présentés. Les histoires de chaque épisode seront indépendantes, certaines seront plus légères que d’autres. Seth MacFarlane a ainsi ajouté : « Chaque semaine, chaque épisode sera comme un petit film. Chaque histoire est différente de la précédente. Au niveau du ton, cela variera aussi, mais les personnages resteront les mêmes. »

Pour rappel, la série se déroulera au 25ème siècle, la Terre fera partie de l’Union Planétaire, une civilisation étendue, avancée et pacifique avec une flotte de 3000 navires. Orville est l’un d’entre eux, un vaisseau spacial de la flotte interstellaire terrienne, qui n’est plus de toute fraîcheur. Son équipage, à la fois humain et alien, est dirigé par l’officier Ed Mercer (incarné par Seth MacFarlane). À ses côtés, on retrouve son ex-femme Kelly Grayson (incarnée par Adrianne Palicki), son meilleur ami Gordon Malloy (incarné par Scott Grimes), le docteur Claire Finn (Penny Johnson Jerald), l’alien d’une espèce uni-sexe Isaac (Mark Jackson), l’intelligence artificielle John Lamarr (J. Lee), la jeune officière Alara Kitan (Halston Sage) et la créature Yaphit (Norm Macdonald).

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 24 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j’ai beaucoup de mal avec les comédies. J’aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.
# BetaSeries : aude1012 / # Blog : Aude aux livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*