Salto : le concurrent français de Netflix

Les groupes TF1, M6 et France Télévisions s’unissent pour créer une plate-forme de SVoD commune. Décrite comme le Netflix français, elle se nommera Salto.

Après cinq ans de négociations, les trois groupes français ont trouvé un plan d’attaque pour concurrencer Netflix et Amazon. C’est le 15 juin que Delphine Ernotte, Gilles Pélisson et Nicolas de Tavernost, les dirigeants de France Télévisions, TF1 et M6, ont annoncé le lancement d’une plate-forme de vidéos à la demande baptisée Salto.

Smartphones, tablettes, ordinateurs et téléviseurs connectés, Salto sera disponible sur plusieurs supports médias et fonctionnera sur abonnement et sans engagement. Elle proposera « une offre d’une variété sans égal : information (JT, magazines, événements spéciaux), sports, divertissements, fictions françaises, séries US, documentaires et cinéma » avec la possibilité de visionner en direct les chaînes des trois groupes, mais aussi leurs replays et des programmes inédits d’après le communiqué de presse publié sur le compte Twitter de Salto. Aucune date de lancement ou de tarifs n’a été communiquée, mais il sera question d’offres comprises entre 1,99 euros et 7 euros par mois.

Salto a pour objectif de conquérir le jeune public, qui se détourne de plus en plus de la télévision. Il est encore tôt pour qualifier cette nouvelle offre de « french Netflix killer » mais ce Salto pourrait bien faire bondir les dirigeants de Netflix !

DorianeZilmia

DorianeZilmia

Moi c'est Doriane, j'ai 20 ans et je suis étudiante en 2e année de licence d'histoire à Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Actuellement sur les pas du journalisme, intégrer l'équipe de Just About TV est donc pour moi une belle occasion de montrer ma plume ! Et en plus, en écrivant sur des séries : que demander de mieux ? Je n'ai pas particulièrement de genre de prédilection et je suis ouverte à tout type de série.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.